Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Jeu d'échec sur l'axe Dakar-Ziguinchor entre Macky et Sonko: Abdoulaye Baldé se positionne en Cavalier*



Sur l'axe Dakar-Ziguinchor, se joue une partie d'échec très intéressant entre le Président Macky Sall et le leader de Pastef Ousmane Sonko. Ce dernier, dans une dynamique de rallier à sa cause les leaders influents de l'opposition semble avoir sur sa ligne de mire Khalifa Sall.

En attendant de convaincre les Mamadou Lamine Diallo, Abdoul Mbaye et autres personnalités du landerneau politique encore hostile à Macky, le candidat malheureux de la dernière élection présidentielle a comme une obligation de mettre le Sud dans sa poche lors des prochaines joutes locales (prévues en fin 2021, selon le Directeur de cabinet du chef de l'Etat Mahmouth Saleh). Et c'est là que le "Cavalier", Abdoulaye Baldé pèse de tout son poids dans ce battle sur "l'échiquier". 

Le maire de Ziguinchor et Président de l’UCS demeure la grande équation du Patron du Pastef Les Patriotes, Ousmane Sonko. 

Le contrôle de la mairie de Ziguinchor par PASTEF aux sorties des élections locales de 2021 sera sans doute, une légitimation des ambitions présidentielles de Ousmane SONKO lequel, faudra-t-il le préciser en dehors de son poste de député à l’Assemblée nationale, n’a jamais occupé une responsabilité élective contrairement au Président Macky SALL qui fut Maire de Fatick à plusieurs reprises avant de devenir Président de la République.

Le contrôle de la Mairie de Ziguinchor devient dès lors un combat à mort entre Macky Sall et Ousmane Sonko. 

Pour le chef de l’APR, la stratégie consistera à freiner la montée en puissance du Pastef dans le Sud car, disons-le si Pastef arrive à neutraliser le Baobab Abdoulaye BALDE, sa prochaine étape sera sans doute le Palais de la République. Le président Macky Sall sait que pour récupérer les 25% de son électorat à Ziguinchor qui lui avaient échappé en 2019 en faveur de Sonko, l'ancien Directeur de l'ANOCI est son meilleur atout. Mais les blocages ne manquent pas. Venant de l'entourage proche du chef de l'Etat. 

Si l'on en croit au Fondateur du Think Tank Africa WorldWide Group, Abdoulaye Baldé était sur la liste du nouveau Gouvernement mis en place le 1er novembre dernier, une heure son annonce à la télé.
"Le 1er novembre, lors de la lecture de la liste des membres du nouveau Gouvernement, à 15h, le député-maire Abdoulaye Baldé, était sur la liste et son nom y figurait comme ministre du Pétrole et des Énergies. A 16h, à la lecture du communiqué officiel portant nomination des nouveaux membres du gouvernement, le nom de Abdoulaye Baldé a sauté. A la place, ce fut une nomination de Mme Sophie Gladima. Dans l'intervalle d'une heure de temps, Mamouth Saleh, épaulé par Benoit Sambou, ont fini de tellement manoeuvrer qu’ils ont mis le président Macky Sall dans un embarras digne du Théâtre grec, envers un allié poids lourd (UCS) et d’une importance stratégique (Ziguinchor) et non moins ami personnel (comme un beau-frère)", rapporte Siré Sy.

Quant à SONKO, la bataille à tout prix sera de légitimer ses ambitions présidentielles par le contrôle de cette partie sud du pays (politiquement hyper stratégique) qui sans doute l’amènera incontestablement aux yeux des Sénégalais comme l’opposant crédible pour faire face au Président Macky SALL en 2024.

Dans tous les cas de figures, le Président Sall gagnerait à renforcer Abdoulaye Baldé, le leader sudiste le mieux placé à ce jour, pour briser les ambitions de Ousmane Sonko dans cette région. Et quand on sait que dernièrement, le leader de Pastef et celui de l'UCS se sont montrés très complices devant les caméras à l'Assemblée nationale, une éventuelle alliance entre les deux hommes ne surprendraient pas. Ce qui scellerait définitivement le sort de la coalition au pouvoir dans le Sud du pays.

*Le cavalier est la seule pièce « sauteuse » du jeu d'échec. Depuis sa case de départ, il « saute » directement sur sa case d’arrivée, grâce à son déplacement singulier.

AYOBA FAYE

Jeudi 10 Décembre 2020 - 13:43


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter