Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Joe Biden et Kamala Harris rendent hommage aux 400 000 morts du Covid-19

Joe Biden sera investi ce mercredi 20 janvier 46e président des États-Unis. Pas de liesse populaire pour cette cérémonie sous haute surveillance : les Américains ont été appelés à rester chez eux en raison de la pandémie de coronavirus mais aussi des craintes de manifestations violentes de la part des partisans de Donald Trump. À la veille de leur investiture, Joe Biden et Kamala Harris ont rendu hommage aux victimes du Covid-19.



Une infirmière du Michigan, Lori Marie Key, qui s'est occupée de malades du Covid-19, entonne Amazing Grace devant le Lincoln Memorial. Comme elle l'avait fait dans son hôpital en avril, filmée à l'époque dans une émouvante vidéo qui avait fait le tour du pays. Joe Biden, son épouse, Kamala Harris et son mari se tiennent debout, devant une paroi de protection en plexiglas. Juste derrière, 400 lumières se reflètent dans le bassin rectangulaire, pour rappeler les 400 000 victimes américaines de la pandémie. La cérémonie est brève, sobre. Joe Biden, qui a lui-même été éprouvé par le deuil, prend la parole.
 
« Pour guérir, nous devons nous souvenir. C’est dur parfois de se souvenir, mais c’est ainsi que l’on guérit. C’est important de le faire en tant que Nation. c’est pourquoi nous sommes là aujourd’hui. »
 
Le président élu et la vice-présidente élue se recueillent ensuite un instant tandis que le soleil se couchait. Les cloches de la Cathédrale nationale ont retenti 400 fois. Le comité en charge de l'investiture de Joe Biden a indiqué que des cérémonies lumineuses étaient également prévues à l'Empire State Building à New York et au Space Needle à Seattle. Dans un communiqué, le comité a appelé les Américains à allumer des bougies près de leurs fenêtres en symbole d'unité. La chanteuse de gospel Yolanda Adams a conclu la cérémonie en chantant Hallelujah.
 
Je pense que ce qui a manqué aux États-Unis, c’est une bonne politique, un plan au niveau fédéral...
 
La lutte contre le coronavirus sera l’un des premiers défis à relever pour Joe Biden qui avec cette cérémonie du souvenir montre déjà une approche diamétralement opposée à celle du président sortant.  Joe Biden a déjà annoncé qu'il prendrait dès mercredi un décret pour rendre obligatoire le port du masque dans les locaux et espaces dépendant de l'Etat fédéral, ainsi que lors des déplacements entre Etats, ce que le président sortant Donald Trump a toujours refusé. Le seuil des 300 000 décès avait été dépassé il y a un mois seulement, mi-décembre.

RFI

Mercredi 20 Janvier 2021 - 08:58


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter