Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Justification de la hausse du prix de l’électricité: Aliou Sané ne croit pas aux explications du gouvernement



Justification de la hausse du prix de l’électricité: Aliou Sané ne croit pas aux explications du gouvernement
Aliou Sané, un des responsables du collectif  Noo Lank (nous disons non, en wolof) qui lutte contre la hausse du prix de l’électricité au Sénégal ne croit pas aux justifications données par la direction de la Senelec et le gouvernement. Malgré la sortie du président Macky Sall pour justifier cette hausse, il soutient que « d’une manière ou d’une autre, tous les Sénégalais seront touchés » par cette mesure.

« Je pense que tout le monde le sait. En disant que cette hausse leur permet de financer l’électrification de certaines zones, est une façon de mettre en mal des Sénégalais contre d’autres. Même les Sénégalais soi-disant qui ne seront pas touchés par cette hausse, d’une manière ou d’une autre, ils vont l’être », a estimé M. Sané, joint au téléphone par PressAfrik ce lundi.

Aliou Sané croit dur comme fer que les grands consommateurs tels que les usines et d’autres entreprises verront leurs factures augmenter. De ce fait, il y aura une incidence sur leurs coûts de productions et la hausse des produits que les Sénégalais vont consommer, a-t-il analysé.

Malgré les explications données par la Senelec (Société nationale d'électricité du Sénégal) et du régime de Macky Sall, le coordonnateur du Mouvement Yen a marre, de juger que les Sénégalais ne peuvent pas payer pour des fautes de gestion, des erreurs et de la mal-gouvernance de nos ressources.

Il a demandé au gouvernement d’aller chercher les moyens ailleurs que dans les proches des Sénégalais. « C’est eux-mêmes qui nous ont annoncés une baisse en 2020. Ils ont vendu la santé financière de la Senelec soutenant qu’on a assez d’énergie pour en vendre à la Gambie et à d’autres pays. Le peuple n’accepte pas ça ».

Par ailleurs, Sané a réitéré à PressAfrik, les conditions du collectif Noo Lank pour rencontrer le président Macky Sall afin de discuter sur cette hausse. Il demande la libération de leurs camarades Guy Marius Sagna, Fallou Gallas Seck et Ousmane Sarr, détenus depuis plus d’un mois pour avoir manifesté devant le Palais pour les mêmes causes.


Salif SAKHANOKHO

Lundi 13 Janvier 2020 - 15:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter