Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L'Arène sénégalaise en Mode Covid-19: A l'heure des grandes manoeuvres



L'Arène sénégalaise en Mode Covid-19: A l'heure des grandes manoeuvres
La trêve est souvent mise à profit par les promoteurs pour démarcher, puis ficeler des combats en direction de la saison suivante. La situation exceptionnelle que vit l’arène, cette année, depuis l’apparition de la pandémie (Covid 19) a porté un coup de massue à la saison 2019-2020. Démarrée en novembre, la compétition a connu un brusque coup d’arrêt au mois de mars, à la grande désapprobation des sportifs, toutes disciplines confondues. Pour un cas de force majeure, cette pandémie en est un.

La mort dans l’âme, les acteurs de l’arène (les promoteurs notamment) ont fait contre mauvaise fortune bon cœur en se conformant aux décisions des autorités dont l’arrêt de toute activité sportive. Pour autant, les bailleurs de l’arène ne sont pas restés les bras croisés. Ce coup du sort n’a nullement émoussé leur ardeur. Résultat des courses: de grosses affiches ont été décrochées. Gaston Production s’est attaché les services de quatre VIP de l’arène pour les besoins de « Méga Gala » de lutte parti pour battre des records de mobilisation et de participation. Sur un air de revanche, confirmation et /ou clarification, Gris Bordeaux Balla Gaye 2 et Bombardier-Eumeu Sène font déjà saliver.

Pour les besoins de son retour aux affaires, le promoteur Pape Thialiss Faye s’illustre avec du lourd. Tapha Tine - Boy Niang et Sa Thiès-Garga Mbossé figurent en bonne place sur les tablettes de Leewtoo Production. Le patron de cette structure » voudrait-il se rappeler au bon souvenir des amateurs et férus de lutte avec frappe qu’il ne s’y prendrait pas autrement. Après une première apparition fort prometteuse marquée par une revanche (Tapha Tine-Yékini Jr) et un derby Pikine-Guédiawaye (Boy Niang-Sa Thiès) ; mais surtout un certain Bombardier-Eumeu Sène dont l’issue a valu au premier le titre de roi » des arènes remporté face à Balla Gaye en 2014, il a observé un break. Le voilà désormais d’attaque pour une autre aventure tout aussi palpitante.

A Senegal Entertainement Group (SEG), une structure née sur les flancs de GFM Entertainement, on s’éreinte, en vain, à trouver un adversaire à l’ «ouragan » Reug Reug que ses adversaires fuient comme la peste. Le dernier tombeur de Bébé Saloum colle la frousse à ces derniers qui, très souvent se réfugient derrière des arguments fallacieux, s’ils n’élèvent pas purement et simplement la barre très haut, pour se soustraire à un face-à-face avec lui. Ils ne perdent rien pour attendre, si l’on en croit Reug Reug. Le poulain de Pala Diop qui s’est déjà fait une religion sur la dérobade de ses adversaires potentiels est convaincu que seules les montagnes ne se rencontrent jamais…

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mardi 21 Juillet 2020 - 15:47