Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L'ONU lève 600 millions de dollars pour les réfugiés Rohingyas

C'est une de nombreuses crises humanitaires oubliées, particulièrement au temps de la pandémie de Covid-19. La situation du million de Rohingyas de Birmanie, réfugiés au Bangladesh et dans les pays voisins. Le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) vient de lever 600 millions de dollars pour les aider. Une somme importante, mais qui ne fait que combler un trou dans la caisse, alors que la situation des Rohingyas est loin de s'améliorer.



Depuis le début de leur exode en 2017, environ 860 000 Rohingyas ont trouvé refuge dans les camps surpeuplés de Cox Bazar au Bangladesh. Les conditions sanitaires et sécuritaires y sont dramatiques. Encore plus avec la pandémie de Covid-19 et les affrontements de gangs sur fond de trafic de drogue. Conséquences : les candidats au départ se multiplient.

« Le risque, c'est que les Rohingyas perdent espoir, explique Filippo Grandi, le Haut commissaire de l'ONU pour les réfugiés. On le voit avec le nombre toujours plus important de réfugiés qui tentent de quitter la Birmanie. Nous en avons compté 2 400 cette année. Ils partent par bateau dans des conditions très dangereuses et ils sont laissés à la dérive, parfois pendant des mois. Au moins 200 réfugiés Rohingyas sont morts [en mer] cette année. »

Un milliard de dollars réclamé par le HCR

200 millions de dollars pour les États-Unis, 113 millions pour l'Union européenne, 60 millions pour la Grande-Bretagne... Pour Filippo Grandi, les sommes engagées démontrent le soutien de la communauté internationale à la cause des Rohingyas. Problème : il ne s'agit pour l'instant que de promesses de dons et qui viennent juste combler le milliard de dollars réclamé par le HCR pour aider les Rohingyas rien que pour l'année 2020.

Rfi

Vendredi 23 Octobre 2020 - 11:15


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter