Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L’écrivain israélien Amos Oz est décédé à 79 ans

L'auteur qui a signé des romans mais aussi des récits biographiques comme « Une histoire d'amour et de ténèbres » était lauréat de nombreux prix internationaux. En France, il avait reçu le Prix Fémina étranger en 1988 pour « La Boîte noire ». Cofondateur du mouvement La Paix maintenant Amos Oz est décédé ce vendredi 28 décembre à l'âge de 79 ans.



Poète, romancier, essayiste, Amos Oz était un intellectuel  parmi les plus influents d'Israël. Il est décédé des suites d'un cancer à l'âge de 79 ans a annoncé sa fille sur Twitter. « Un auteur et un homme de paix », a-t-elle écrit sur le réseau social. Sa littérature était à l'image de sa vie : engagée et tournée vers l'exploration des hommes, leurs espoirs et leurs déceptions. 
  Fils unique d'immigrant sioniste fuyant l'antisémitisme d'Europe de l'est dans les années 1930, Amos Klausner de son vrai nom était le cofondateur du mouvement La Paix maintenant. Il était également un partisan de la solution d'un double État au conflit israélo-palestinien.
 
L'écrivain était l'auteur de 18 ouvrages en hébreu et de plusieurs centaines d'articles et d'essais traduits dans le monde entier. Séduit par la gauche israélienne, il adopte le nom d'Oz au Kibboutz de Houlda à l'âge de 15 ans qui signifie « force » en hébreu. C'est là qu'il commencera à écrire et qu'il vivra pendant près de 30 ans en famille publiant avec une grande régularité des romans qui sondent les relations humaines, le couple, l'amitié. Mais aussi les liens de voisinage dans des lieux comme Jérusalem ou le Kibboutz. Il cherchait ainsi à envisager l'humanité dans son ensemble. 
 
En 2003, il avait publié « Une histoire d'amour et de ténèbres », son roman le plus autobiographique qui revenait sur le suicide de sa mère alors qu'il était âgé de 12 ans. Adepte de la forme brève de la nouvelle, Amos Oz militait pour une approche simple de la littérature, ce qu'il appelait un bonheur tranquille.

rfi.fr

Vendredi 28 Décembre 2018 - 16:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter