Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L’ex-président sud-africain Jacob Zuma devant la justice pour corruption

Jacob Zuma comparait ce vendredi 6 avril devant un tribunal de Durban pour répondre d’accusations de corruption, fraude et blanchiment d’argent. Il s’agit d’une première comparution dans une vieille affaire de vente d’armes qui remonte aux années 1990.



L'ex-président sud-africain est accusé d’avoir touché des pots-de-vin de Thomson CSF – l'ancien nom de la société Thalès – dans le cadre d’un contrat d’armement de près de 4 milliards d’euros conclu en 1999.
 
A l’époque, Jacob Zuma est vice-président du pays. Il est accusé d’avoir perçu un total de 50 millions d'euros du groupe français. En échange, il se serait engagé à faire du lobbying en sa faveur.
 
Au total l’Afrique du Sud a décidé de dépenser plus de 10 milliards de dollars pour renouveler son armement. Des armes dont le pays n’avait pas vraiment besoin et qui sont à peine utilisées aujourd’hui. Mais la principale raison, c’est que plus de 300 millions de dollars de pots-de-vin ont été payés lors de ces contrats.

Rfi.fr

Vendredi 6 Avril 2018 - 10:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >