Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La France touchée par un nouvel épisode de pollution favorisé par un nuage de sable du Sahara

Les particules transportées depuis le Maghreb se mélangent et accentuent la pollution déjà présente, et qui est due à l'activité humaine.



La France touchée par un nouvel épisode de pollution favorisé par un nuage de sable du  Sahara
Il s'agit du troisième phénomène de ce type en l'espace d'un mois. En ce début mars, la France est de nouveau touchée par le survol d'un nuage de sable en provenance du Sahara, transporté par les vents du Sud jusque sur le continent européen. Si ce sable offre de spectaculaires paysages, en particulier en montagne où les sommets prennent une teinte jaunie, la multiplication du phénomène interpelle les experts en météorologie.

« C’est assez rare au-dessus de la France parce que c’est du sable qui vient du Sahara, il faut des conditions météorologiques bien particulières pour cela, des courants d’air chaud qui viennent du Sud et qui arrivent jusque chez nous. C'est pour ça qu'elle est dangereuse », souligne Olivier Blond, directeur de l’association Respire.

Selon la BMFTV, le nuage est en outre à l'origine d'importants désagréments. En cette période de fin d'hiver, la qualité de l'air tend à se dégrader en raison de l'utilisation massive de chauffages, mais aussi de la circulation et de l'industrie. Or, le sable venu du Sahara semble aggraver cette situation.

Signe de la gravité de la situation, les autorités recommandent le port du masque FFP2 afin de se prémunir des particules polluantes, mais appelle également les personnes les plus fragiles et les plus jeunes à éviter toutes activités sportives d'ici la fin de cette semaine, date à laquelle le nuage devrait se dissiper.

Le préfet de police de Paris a décidé la mise en place de la circulation différenciée en Ile-de-France à partir de mercredi et jusqu'à la fin de cet épisode de pollution.

Ndeye Fatou Touré

Mercredi 3 Mars 2021 - 08:43


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter