Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La Russie en voie de se déconnecter de l'Internet mondial



La Russie en voie de se déconnecter de l'Internet mondial
La Russie a testé avec succès une alternative nationale à l'Internet mondial, a annoncé son gouvernement.

Les détails de ce test étaient vagues mais, selon le ministère des communications, les utilisateurs ordinaires n'ont pas remarqué de changements.

Les résultats vont maintenant être présentés au Président Poutine.

Les experts restent préoccupés par la tendance de certains pays à démanteler l'Internet.
 "Malheureusement, la direction prise par la Russie n'est qu'une étape supplémentaire dans le démantèlement croissant de l'Internet", a déclaré le professeur Alan Woodward, informaticien à l'Université du Surrey.

"De plus en plus, les pays autoritaires qui veulent contrôler ce que voient les citoyens regardent ce que l'Iran et la Chine ont déjà fait.

"Cela signifie que les gens n'auront pas accès au dialogue sur ce qui se passe dans leur propre pays, ils seront maintenus dans leur propre bulle".
 Comment fonctionnerait un internet domestique ?
L'initiative consiste à restreindre les points auxquels la version russe du réseau se connecte au réseau mondial, ce qui donne au gouvernement plus de contrôle sur ce à quoi ses citoyens peuvent accéder.

"Cela permettrait aux fournisseurs d'accès Internet et aux opérateurs de télécommunications de configurer l'Internet à l'intérieur de leurs frontières comme un gigantesque intranet, comme le fait une grande entreprise", a expliqué le professeur Woodward.

Alors comment le gouvernement établirait-il ce que certains ont appelé un "Runet souverain" ?

Les pays reçoivent des services Web étrangers via des câbles sous-marins ou des "nœuds" - des points de connexion où les données sont transmises vers et depuis les réseaux de communication d'autres pays. Ces derniers devraient être bloqués ou du moins réglementés.
 Cela nécessiterait la coopération des ISP nationaux et serait beaucoup plus facile à réaliser si une poignée d'entreprises publiques seulement étaient impliquées. Plus un pays possède de réseaux et de connexions, plus il est difficile d'en contrôler l'accès.

La Russie devrait alors créer un système alternatif.

En Iran, le réseau national d'information permet l'accès aux services Web tout en contrôlant tout le contenu du réseau et en limitant les informations externes. Il est géré par la société publique de télécommunications de l'Iran.

L'un des avantages de la transformation effective de tous les accès à Internet en un jardin clos contrôlé par le gouvernement est que les réseaux privés virtuels (VPN), souvent utilisés pour contourner les blocages, ne fonctionneraient pas.

Un autre exemple est celui de la " Grande muraille de feu de Chine ". Elle bloque l'accès à de nombreux services Internet étrangers, ce qui a permis à plusieurs géants nationaux de la technologie de s'établir.

La Russie a déjà ses propres champions technologiques, tels que Yandex et Mail.Ru, mais d'autres entreprises locales pourraient également en profiter.

Le pays prévoit de créer son propre Wikipédia et les politiciens ont adopté un projet de loi qui interdit la vente de smartphones qui ne sont pas équipés de logiciels russes préinstallés.

bbc

Mercredi 25 Décembre 2019 - 16:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter