Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La timidité expliquée par la science



La timidité expliquée par la science
L'idée de se mêler à la foule lors d'une fête vous donne-t-elle froid dans le dos ?

Ou l'idée de faire une présentation devant une salle pleine de gens vous rend malade physiquement ?

Si oui, alors vous n'êtes pas seul.

Akindele Michael était un enfant timide.

Ayant grandi au Nigeria, il passait beaucoup de temps à l'intérieur de la maison de ses parents.


Au cours de la dernière décennie, des scientifiques comme Eley ont commencé à examiner l'ADN pour essayer de trouver des variantes génétiques qui pourraient avoir un effet sur la personnalité et la santé mentale.Chaque variante génétique individuelle n'a qu'un effet minime, mais lorsque vous regardez des milliers de variantes en combinaison, l'impact commence à être plus visible. Même dans ce cas, l'influence des gènes sur la timidité ne peut être prise isolément."Il n'y aura pas un, dix ou même cent gènes impliqués, il y aura des milliers de gènes ", dit Eley. "Donc si vous pensez à tout le génome des deux parents [d'un enfant], il y a des centaines de milliers de variantes génétiques pertinentes."
L'un des aspects intéressants de la génétique, c'est qu'elle nous pousse à extraire des aspects de l'environnement qui correspondent à nos prédispositions réelles.Par exemple, un enfant timide peut être plus enclin à s'isoler dans un terrain de jeu et à regarder les autres plutôt que de s'engager.

Ils se sentent alors plus à l'aise lorsqu'ils sont seuls parce que cela devient leur expérience la plus habituelle."Ce n'est pas que ce soit l'un ou l'autre ; c'est à la fois [les gènes et l'environnement] et ils travaillent ensemble ", dit Eley.

"C'est un système dynamique. Et à cause de cela, il est toujours possible de changer grâce à des thérapies psychologiques qui peuvent apprendre des techniques pour s'en sortir."
Ces derniers, d'ailleurs, ne sont pas timides. Il croit que son éducation très protectrice est liée à sa timidité - mais a-t-il raison ?

En partie, dit Thalia Eley, professeure de génétique comportementale du développement au Kings College de Londres.
"Nous considérons la timidité comme une composante du tempérament et le tempérament est comme un précurseur de la personnalité ", dit-elle.

"Quand de très jeunes enfants commencent à approcher d'autres personnes, on voit des variations dans leur aisance à parler à un adulte qu'ils ne connaissent pas."

Elle dit qu'environ 30 % seulement de la timidité en tant que trait de caractère est attribuable à la génétique et le reste provient d'une réaction à l'environnement.

L'essentiel de ce que nous savons de la génétique de la timidité provient d'études qui comparent la timidité de jumeaux identiques - qui sont des copies génétiques parfaites les uns des autres - avec des jumeaux non identiques, qui ne partagent que la moitié environ des mêmes gènes.

bbc

Mardi 18 Juin 2019 - 16:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter