Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le Consortium jeunesse Sénégal s'engage avec l'Union Européenne dans les domaines de l'emploi et de la formation

Le Consortium jeunesse Sénégal a invité ce vendredi 21 mai 2021, l'Union Européenne, le ministère de l'Economie et du Plan, les partenaires au développement, le secteur privé EUROCHAM dans les locaux de la DER pour échanger sur une série de thématiques qui intéressent les jeunes. L'objectif de cette rencontre est d'engager un dialogue sur les questions d'emplois, de formation et d'insertion professionnelle.



L’UE a partagé pendant quinze jours avec des jeunes sénégalais et sénégalaises ses initiatives dans les domaines de l'emploi, la formation et l'insertion professionnelle, l'entreprenariat ou le numérique.  L'avant dernière journée de clôture a réuni le Consortium jeunesse Sénégal, l'UE et les partenaires au développement pour des échanges sur des thématiques qui intéressent les jeunes.
 
 Seydina Mouhamadou Ndiaye, vice-président au niveau du Consortium jeunesse Sénégal et responsable en charge de la participation citoyenne et de la transformation sociale.
Pour le vice-président du consortium jeunesse Sénégal, la jeunesse occupe une masse  démographique. Selon lui, les décisions qui vont être prises doivent inclure les jeunes de manière inclusive. « Il faut mettre en place des programmes d’intelligences collectives qui puissent toucher en terme d'équité territoriale. Cela passe par l'identification des  différentes organisations mais aussi par le relationnel puisque maintenant c'est le tripartite public-privé aussi les organisations de la société civile au cœur dans le domaine opérationnel", a-t-il déclaré.
 
 Selon Irène Mingasson, l'ambassadrice de l'UE au Sénégal,  il faut engager un dialogue sur les questions d'emplois, de formation et de participation.
« Nous écoutons cette voix de la jeunesse, cette force de proposition et de solution nous inspire, nous partenaires, nous avons été interpellés par la force de cette voix qui s'exprime par la jeunesse et nous pensons qu’à travers ce dialogue, de nouvelles solutions, de nouvelles propositions de coopération vont se dégager », a soutenu l'ambassadrice de l'UE.

 Qui ajoute: « c'est notre rôle à nous partenaire d'essayer aussi  de nous organiser mieux entre partenaires pour harmoniser tous nos programmes de coopération avec le Sénégal pour mettre la jeunesse au centre et pour être de plus en plus efficace ».
 
 EUROCHAM va enrôler 20.000 jeunes et  former plus de 70.000 jeunes 
 
Le  représentant d’EUROCHAM (une chambre des investisseurs Européens au Sénégal), qui est aussi directeur de CFAO Sénégal a également pris la parole.
 
"EUROCHAM c'est la chambre de commerce de l'UE au Sénégal, représente à peu près 160 entreprises qui travaillent au Sénégal depuis des années. L'entreprise embauche des jeunes, des stagiaires, les premiers emplois, et aujourd'hui il y a beaucoup de choses qui se font mais l'idéal entre EUROCHAM et l'Union européenne, c'est un peu de structurer toute cette partie-là", a fait savoir le représentant EUROCHAM Sénégal.
 
EUROCHAM a mis en place un projet intitulé "Jok def" (se lever pour agir). Projet du secteur privé européen destiné aux jeunes sénégalais.
 
Amadou Hott, Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération affirme que le gouvernement du Sénégal met en œuvre son programme d'urgence pour l'emploi et l'insertion socio-économique des jeunes qui vise à « créer immédiatement 65.000 emplois qui vise à redynamiser la convention Etat employeur, on retourne vers EUROCHAM pour enrôler 20.000 jeunes et à former plus de 70.000 jeunes ».
 
« Il couvre également le secteur informel avec les financements nano crédit et des appuis des métiers au secteur de la DER, qui est devenue le guichet unique de l'autonomisation avec un rôle fondamental dans la promotion de l'auto-emploi et de l'entrepreneuriat », a poursuivi Amadou Hott.

Pour lui, la dynamique sera renforcée par la mise en œuvre effective des mécanismes de financement innovants du Pap2A, mais aussi des autres projets phares de l'État du Sénégal.
 
Le ministre se dit rassuré par la démarche proactive EUROCHAM qui vise à « créer plus de synergie pour favoriser la création d'emplois, mais aussi pour favoriser la création d'opportunités de sous-traitance et de cotraitance avec les jeunes entrepreneurs".

Moussa Ndongo

Vendredi 21 Mai 2021 - 23:33


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter