Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le Forum du justiciable veut une fouille de la Fondation Servir le Sénégal de la Première dame



Le Forum du justiciable veut une fouille de la Fondation Servir le Sénégal de la Première dame
La Fondation Servir le Sénégal fonctionne-t-elle régulièrement, en se conformant aux lois et règlements qui régissent toutes les organisations d'utilité publique de droit sénégalais ? Le Forum du justiciable n'en est pas convaincu. Le président Babacar Ba et ses collaborateurs veulent que le ministère de Finances se charge d'éclairer la lanterne des Sénégalais sur le fonctionnement de cette fondation dirigée par la Première dame Marième Faye Sall.
"La Fondation servir le Sénégal étant une fondation d'utilité publique de droit sénégalais régie par les lois et règlements en vigueur, notamment la loi n°95-11 du 7 Avril 1995 instituant la fondation d'utilité publique au Sénégal et son décret d'application n°95-415 du 15 Mai 1995 est soumise au contrôle de l'Etat du Sénégal par le biais du Ministre chargé des Finances en vue de la sauvegarde de l'intérêt général et de la légalité", a écrit le Forum du justiciable dans une note parvenue à la rédaction de PressAfrik.

Selon la structure précitée, " personne ne peut nous renseigner sur l’origine des ressources de la Fondation servir le Sénégal : Qui sont les donateurs ? Quel est son patrimoine ? La fondation redistribue-t- elle ses revenus de sa dotation initiale et autres ressources? Poursuit-elle l'intérêt général conformément à la loi régissant les fondations reconnues d'utilité publique ? Des interrogations qui interpellent directement le Ministre chargé des Finances qui dans le cadre de la tutelle administrative qu'il exerce, a également pour mission de rassembler et de diffuser toutes informations concernant les fondations".

Babacar Ba et ses camarades de préciser que, "les subventions, dons et legs provenant de toute personne physique ou morale, publique ou privée doivent se faire de manière transparente et licite et ne doivent pas également violer les lois et règlements en vigueur au Sénégal ou utilisés à des fins autres que ceux poursuivis par la fondation, c'est à dire l'intérêt général"


 

AYOBA FAYE

Mercredi 21 Février 2018 - 14:16


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter