Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le Kenya confronté à une deuxième vague de criquets pèlerins



Le Kenya confronté à une deuxième vague de criquets pèlerins
Les criquets pèlerins, envahissent neuf pays d’Afrique de l’Est depuis mi-2019, que sont le Kenya, l’Éthiopie et la Somalie, l’Érythrée, le Soudan, le Soudan du Sud, l’Ouganda, la Tanzanie et Djibouti.

Certains pays comme le Kenya n’avaient pas connu une telle invasion depuis 70 ans, et la riposte initiale a souffert d’une "mauvaise coordination et d’un manque de pesticides et d’avions pour les répandre", selon Cyril Ferrand, un expert installé à Nairobi auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). 

D'après lui, « l’invasion de criquets a affecté l’alimentation de quelque 2,5 millions de personnes en 2020 et devrait en toucher 3,5 millions en 2021 dans l’ensemble de la région » affirme t-il.

Et la saison des pluies à venir au Kenya aggrave la menace, il n’est pas à exclure que d’autres invasions suivront. Avec les fluctuations climatiques importantes dans la région, « nous devons commencer à regarder ce qui doit être mis en place si nous commençons à avoir des invasions plus fréquentes », estime le directeur de 51 Degrees, Batian Craig.

En attendant, rapporte le journal "Le Monde avec AFP", cette vague de criquets pèlerins continue de faire des ravages. Dans le village de Meru, une provine orientale du Kenya, l’exploitation de Jane Gatumwa, où elle fait pousser maïs et haricots sur près de cinq hectares, grouille de criquets roses affamés.

« Ils sont ici depuis environ cinq jours, ils détruisent tout. Ces cultures nous aident à payer les frais de scolarité des enfants et aussi à nous nourrir. Maintenant qu’il ne reste plus rien, nous allons avoir un gros problème », se lamente-t-elle.

Pour rappel, les criquets pèlerins, se déplacent en essaims dévastateurs de plusieurs millions, voire milliards d’insectes, qui parcourent jusqu’à 150 km par jour, ravageant les cultures sur leur passage.

Ndeye Fatou Touré

Mardi 16 Février 2021 - 13:35


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter