Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le coup d'Etat au Burkina Faso, priorité du sommet de la Cédéao à Accra

Ouverture ce jeudi matin Accra, capitale du Ghana d'un sommet extraordinaire des chefs d’État de la Cédéao. Si les drapeaux des quinze pays membres de l’institution sous-régionale seront visibles dans la salle de la réunion, trois fauteuils resteront vides : ceux du Mali, de la Guinée et du Burkina Faso. Trois pays suspendus après des coups d’Etat militaires. Et le dossier du Burkina Faso sera la priorité des chefs d'État.



C’est le dossier du Burkina Faso qui sera la une du programme des chefs d’État. Plusieurs, dont l’ivoirien Alassane  Ouattara ont déjà annoncé qu’ils seront présents. Après le discours d’ouverture du président ghanéen Nana Akufo-Addo, également président en exercice de la Cédéao, un huis clos va débuter. Un rapport de mission au Burkina Faso sera religieusement écouté par les chefs d’État. 
 
Mais d'ores et déjà des diplomates ne le cachent pas. Le chef des putschistes de Ouagadougou, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a plutôt fait bonne impression à ceux qui l’ont rencontré. L’homme a passé un an au Mali de 2020 à 2021 comme « casque bleu » de l’ONU au sein de la Minusma. Il a rétabli la Constitution de son pays après l’avoir suspendue dès l’annonce du coup d’État.

RFI

Jeudi 3 Février 2022 - 08:45


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter