Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le niveau de paix dans le monde s'est détérioré, selon une étude de Global Peace Index



Il s'agit de la 14e édition du Global Peace Index (GPI), qui classe 163 États et territoires indépendants selon leur niveau de paix. Produit par l'Institut pour l'économie et la paix (IEP), le GPI est la principale mesure mondiale de paix mondiale. Ce rapport présente l'analyse de données la plus complète à ce jour sur les tendances de la paix, sa valeur économique et comment développer des sociétés pacifiques.

Les résultats de cette année montrent que le niveau de paix dans le monde s'est détérioré, le score moyen des pays chutant de 0,34%. Il s'agit de la neuvième détérioration de la paix au cours des douze dernières années, avec 81 pays en amélioration et 80 enregistrant des détériorations au cours de l'année écoulée. Le GPI 2020 révèle un monde dans lequel les conflits et les crises qui ont émergé au cours de la dernière décennie ont commencé à s'atténuer, pour être remplacés par une nouvelle vague de tension et d'incertitude à la suite de la pandémie de COVID-19.

L'Islande reste le pays le plus paisible du monde, position qu'elle occupe depuis 2008. Elle est rejointe en tête de l'indice par la Nouvelle-Zélande, l'Autriche, le Portugal et le Danemark.

L'Afghanistan est le pays le moins pacifique du monde pour la deuxième année consécutive, suivi par la Syrie, l'Irak, le Soudan du Sud et le Yémen. Tous, à l'exception du Yémen, sont classés parmi les cinq moins pacifiques depuis au moins 2015.

Seules deux des neuf régions du monde sont devenues plus pacifiques au cours de l'année écoulée. La plus grande amélioration s'est produite dans la région de la Russie et de l'Eurasie, suivie de l'Amérique du Nord. L'Amérique du Nord a été la seule région à enregistrer des améliorations dans les trois domaines, tandis que la Russie et l'Eurasie ont enregistré des améliorations dans les conflits en cours et la sûreté et la sécurité, mais une détérioration dans le domaine de la militarisation.

L'Amérique du Sud et l'Amérique centrale et les Caraïbes ont enregistré la plus grande et la deuxième plus grande détérioration de l'IPG 2020. Alors que la détérioration moyenne de la paix en Amérique du Sud était due à la détérioration de la militarisation et de la sûreté et de la sécurité, la baisse de la paix en Amérique centrale et dans les Caraïbes était due aux changements dans les conflits en cours.

La tranquillité a diminué de 2,5% depuis 2008, avec 81 pays GPI enregistrant une détérioration et 79 en amélioration. Quinze des 23 indicateurs GPI sont en moyenne moins pacifiques en 2020 par rapport à 2008.

Deux des trois domaines GPI se sont détériorés au cours de la dernière décennie, les conflits en cours se détériorant de 6,8% et la sûreté et la sécurité de 3,3%. Le terrorisme et les conflits internes ont été les principaux facteurs de la détérioration mondiale de la paix. Quatre-vingt-dix-sept pays ont enregistré une augmentation de l'activité terroriste, alors que seulement 43 avaient des niveaux de terrorisme plus faibles. Cependant, après avoir culminé en 2014 au plus fort de la guerre civile syrienne, le nombre total de décès dus au terrorisme a diminué chaque année au cours des cinq dernières années.
En revanche, le domaine de la militarisation a enregistré une amélioration de 4,4% depuis 2008. Le nombre de membres des forces armées pour 100 000 habitants a diminué dans 113 pays, et les dépenses militaires en pourcentage du PIB ont chuté de 100.

Le rapport de cette année examine également les tendances des troubles civils au cours de la dernière décennie. Il constate qu'il y a eu une forte augmentation des troubles civils depuis 2011, avec plus de 96 pays ayant connu au moins une manifestation violente en 2019. De 2011 à 2019, le nombre d'émeutes a augmenté de 282% et les grèves générales de 821%.

L'Europe a connu le plus grand nombre de manifestations, d'émeutes et de grèves au cours de la période, totalisant près de 1 600 événements de 2011 à 2018. Soixante-cinq pour cent des événements de troubles civils en Europe n'étaient pas violents. Les troubles civils en Afrique subsaharienne ont augmenté de plus de 800% sur la période, passant de 32 émeutes et manifestations en 2011 à 292 en 2018.
 

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 12 Juin 2020 - 12:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter