Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le poste de Tamba… centre névralgique du système de transport de l’énergie de l’Omvg

​Le poste de la région de Tambacounda peut-être appelé le « cœur » du projet Energie de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG). Comme dans les autres régions, les travaux de cet ouvrage sont également terminés. La particularité du poste de Tambacounda réside cependant dans le fait qu’il relie la presque totalité des lignes des autres zones incluses dans le projet.



Le poste de Tamba… centre névralgique du système de transport de l’énergie de l’Omvg
 A Tambacounda, même lieu et même décor que dans les autres zones visitées par la délégation de l’OMVG accompagnée de journalistes. Les travaux sont presque en finition. Mais le poste de Tambacounda a une particularité qui le distingue des autres. En effet, il relie plusieurs zones du projet allant jusqu’aux autres pays parties prenantes du projet Energie de l’OMVG. Il assure les liaisons avec les postes Senelec de Kolda et Kaolack, le réseau de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal et le poste de Kédougou de la boucle de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie.

Ce alors que le poste de Kédougou garantit l’évacuation de l’énergie qui sera produite à partir de la future centrale hydroélectrique de Sambagalou et servira également de liaison avec les postes de Tambacounda (Sénégal) et de Mali (Guinée) de la boucle Omvg. Toutefois, toutes ces liaisons passent forcément par le poste de Tambacounda qui est en quelque sorte le point nodal de cette boucle sous-régionale. « Tamba est un poste très spécial différent de celui de Kaolack. Vous l’avez visité et vous avez constaté que c’est un poste où il y a beaucoup d’arrivées et de départs, notamment une ligne qui vient de Kédougou et une autre de Kolda et Kaolack et encore une autre qui viendra à partir de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal de Kayes (Mali). C’est pour vous dire que Tamba est un peu le centre névralgique de notre système de transport d’énergie au Sénégal », a expliqué aux journalistes le secrétaire général de l’Omvg, Ababacar Ndao.

Si Tamba est si important dans le dispositif, c’est parce que c’est le second poste de dispatching de la zone, l’autre se trouvant en Guinée. Pour relier les postes de Tamba à Kédougou, il y a 244 km de ligne mono-terne portés par 597 pylônes type triangle. Plus de 200 fondations de pylônes ont été réalisées et 55 pylônes sont déjà assemblés et levés. La construction de cette ligne a connu des difficultés liées aux aspects environnementaux et sociaux (contournement du parc national de Niokolo Koba et de l’aéroport de Kédougou, etc.), ce qui fait que les travaux ne s’achèveront qu’en fin 2021. « C’est un peu ça la particularité de Tambacounda. 70 % c’est un peu le taux global. Quand vous détaillez ce taux, au niveau du poste, nous sommes à 95 % », a expliqué M. Ndao.

Centre de dispatching de repli
Par ailleurs, pour le centre de dispatching de repli (centre de conduite de secours) de Tambacounda, la construction du bâtiment devant abriter les équipements est en cours dans le cadre des travaux de construction des postes de Tambacounda et de Kédougou du Lot P1b qui sera achevé dans les normes en fin octobre 2021. « Pour l’aspect dispatching, il y a le bâtiment en construction pour lequel il y aura des équipements électroniques qui seront là pour assurer tout ce qui est communication avec les autres postes situés dans l’ensemble du réseau. Il reste des équipements qu’on doit mettre en place. En général, dans les chantiers, ce sont des travaux qui viennent à la fin. Parce qu’ils viennent régler la télécom et le circuit d’information. La date de livraison est prévue vers le mois de mars. En revanche, concernant le bâtiment et le dispatching, nous tablons vers la fin de l’année en 2021 », a indiqué le secrétaire général de l’Omvg, M. Ababacar Ndao.

Interpellé sur les entreprises réalisant les travaux, il indique que leur choix s’est fait sur la base d’une sélection. « Il y a une diversité d’entreprises étrangères qui sont là après l’appel d’offres. Ce sont des travaux très spécialisés. Les entreprises locales se sont vues confier la sous-traitance. La main-d’œuvre locale a été utilisée », précise M. Ababacar Ndao. L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg) est une institution sous régionale qui regroupe quatre pays membres que sont : la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau et le Sénégal.

Le Haut-commissariat de l’Omvg est l’organe d’exécution des projets et programmes de développement intégré mis en œuvre par les quatre pays membres pour une exploitation rationnelle et harmonieuse des ressources hydroélectriques communes des bassins des fleuves Gambie, Kayanga Géba et Koliba-Corubal. L’objectif de ce projet est de fournir aux pays membres une énergie propre, renouvelable et à bas coût. 

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mercredi 21 Octobre 2020 - 11:15


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Florah WILLIAMS le 26/10/2020 05:07
Custom article review writing help services are essential as they have become very popular for those in need of business article review writing services since most of them seek Article Review Writing Services.
https://topessaywriting.com/article-review-writing-services/

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter