Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les attaques terroristes ont fait plus de 4.000 morts au Burkina, au Mali et au Niger en 2019



Les attaques terroristes ont fait plus de 4.000 morts au Burkina, au Mali et au Niger en 2019
En 2019, le nombre de victimes d’attaques terroristes ayant été multiplié durant ces derniers mois, au Mali, au Burkina Faso et au Niger est évalué à plus de 4.000 morts, selon le chef du bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest Mohamed Ibn Chambas.

Selon lui, les attaques incessantes contre des cibles civiles et militaires ont ébranlé  la confiance du public dans les pays de la région. Il a noté que les gouvernements, les acteurs locaux, les organisations régionales et la communauté internationale se sont mobilisés à travers l’Afrique de l’Ouest et le Sahel pour répondre au terrorisme et à l’extrémisme violent et qu’il fallait qu’ils continuent leurs efforts dans ce sens.

« Le nombre de personnes déplacées a décuplé pour atteindre environ un demi-million, en plus des 25.000 personnes qui ont trouvé refuse dans d’autres pays. Les attaques terroristes sont aussi souvent des efforts délibérés de la part d’extrémistes violents pour capturer des armes, des voies de trafics et se livrer à d’autres activités illicites, y compris l’exploitation minière artisanale illégale dans certaine zones qui soutiennent leurs réseaux » a-t-il expliqué devant les membres du Conseil de sécurité de l’Onu.

Toutefois, Mohamed Ibn Chambas a estimé que la situation sécuritaire ne devrait pas éclipser les développements politiques positifs. Il s’est félicité des efforts de dialogue au niveau national en Gambie, en Mauritanie, au Sénégal et en Sierra Léone.

Salif SAKHANOKHO

Vendredi 10 Janvier 2020 - 10:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter