Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les problèmes de l’élevage à Kraa Lahmaar en Mauritanie

Kraa Lahmaar se situe dans la moughattaa de Mederdra, qui relève de la wilaya du Trarza. Disons schématiquement que la Wilaya, c’est la région dirigée par un Wali ; et la Moughattaa, c’est le département.



Le village fait partie de la zone d’intervention du PRAPS, c’est-à-dire le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel. C’est un projet financé par la Banque mondiale, et qui couvre 6 pays d'Afrique de l'Ouest et centrale : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Sénégal, Niger et Tchad. En tout 2 070 000 bénéficiaires directs, pasteurs et agropasteurs du Sahel.
Au niveau régional, le Praps est piloté par le Comité permanent Inter États de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS). Au niveau de chaque État, le CILSS travaille en symbiose avec le ministère en charge de l’élevage. En rappel, le PRAPS-Mauritanie est entré en vigueur le 15 septembre 2015 pour une durée de 6 ans (2015-2021). Son coût total est de 45 millions dollars USD, et il a pour cœur de cible 400 000 bénéficiaires (dont 30 % de femmes).
 
En plus des actions au profit du secteur de l’élevage, il y a ce que les techniciens appellent les AGR, c’est-à-dire les Activités Génératrices de Revenus. Dans les faits, il s’agit d’aider les populations ciblées à mieux valoriser les savoir-faire traditionnels qui sont aujourd’hui sous-exploités. Cela concerne principalement les femmes.

RFI

Vendredi 24 Janvier 2020 - 08:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter