Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Lutte contre l'émigration clandestine : Cheikh Oumar Hann plaide pour une « répartition équitable des moyens »



Lutte contre l'émigration clandestine : Cheikh Oumar Hann plaide pour une « répartition équitable des moyens »
Cheikh Oumar Hann, ministre sénégalais de l'Enseignement supérieur et de l'innovation s'est exprimé dimanche sur le phénomène de l'émigration clandestine qui a causé la mort à près de 500 jeunes dont des étudiants. Pour y mettre fin, il a plaidé pour une « répartition équitable des moyens c'est-à-dire, attribuer la moitié de ce que nous faisons aux couches les plus vulnérables: la jeunesse ».

« Je suis interpelé dans ma conscience en temps que ministre de l'Enseignement supérieur. C'est tous les Sénégalais qui sont interpelés. Et il ne faudra pas jeter l'apôtre sur les autres en disant que vous avez failli à votre responsabilité. C'est un problème national qui interpelle tout le monde » , a dit M. Hann.

Il a fait savoir que 46% de la population a moins de 14 ans. Ce qui ont 35 ans font plus de 2/3 de la population. En cela, le ministre estime que ça déstabilise l'économie car étant un facteur limitant pour tous les pays qui ont une telle démographie. Pour lui, si cette question de la jeunesse n'est pas réglée, nous risquons des crises qui n'ont rien à voir avec ce qu'on a vu jusqu'à présent. Car, explique-t-il c'est 2/3 de la population qui auront des problèmes et voudront des solutions qui n'existent pas.

Il a appelé à s'asseoir afin de maîtriser la question et trouver des solutions. « Les solutions il faut qu'on les trouve nous même. Ça ne viendra pas de l'Europe. Il faudra combattre cette idée selon laquelle pour se réaliser, il faut sortir du pays. Ce n'est pas la vérité. On se réalise dans ce pays (....) », a dit M. Hann qui a rappelé que « le budget de l'éducation c'est 25% du budget national, soit 1.000 milliards FCFA ».

Pour lutter contre l'émigration clandestine, Cheikh Oumar Hann a plaidé pour une « répartition équitable des moyens c'est-à-dire ne pas être loin d'attribuer la moitié de ce que nous faisons aux couches les plus vulnérables: la jeunesse ». Il a promis que le nouveau gouvernement va  réfléchir sur cette question qui a « beaucoup de connotation sociologique ».

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 29 Novembre 2020 - 13:31


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter