Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



MMA: Francis Ngannou domine Ciryl Gane à la décision et conserve son titre des poids lourds de l'UFC



MMA: Francis Ngannou domine Ciryl Gane à la décision et conserve son titre des poids lourds de l'UFC
Francis Ngannou a éteint Ciryl Gane au terme de cinq rounds et s'impose par décision unanime. Le Camerounais conserve son titre de champion des poids lourds de l'UFC.

« Désolé », lance Ciryl Gane face caméra à l'issue du combat. Épuisé, le visage marqué pour la première fois, le Français connaît déjà la décision des juges. Gane n'est plus invaincu, laminé par la lutte de Francis Ngannou lors des trois derniers rounds. « Félicitations à Francis, il a fait un grand combat. Je suis un peu triste, mais c'est une bonne expérience. Je suis encore jeune dans ce sport », lance Gane dans l'Octogone à l'adresse du public du Honda Center de Anaheim, dans la banlieue sud de Los Angeles, en Californie.

Le Français avait pourtant bien débuté dans les deux premiers rounds. Très mobile, sur la pointe des pieds, il cherchait à tourner autour de Ngannou et changeait régulièrement de garde. Gane respectait son game plan à la lettre : toucher sans être touché, garder ses distances, varier les zones de frappes en striking. Efficace dans les dix premières minutes, multipliant les feintes de regard, Gane ne cherchait pas les séries mais à placer des touches en cassant la distance et en ressortant très vite. La puissance du Camerounais était annihilée.

Le tournant du 3e round
Incapable de faire parler la foudre en striking, Ngannou a opté pour une autre stratégie, profitant notamment par deux fois d'une erreur de Gane sur des tentatives de high kicks pour amener le Français au sol et imposer sa lutte à partir du 3e round. Les phases de clinch contre la cage étaient également favorables à Ngannou.

Au quatrième round, Gane tentait de reprendre la distance avec des front kicks mais se faisait arracher pour une nouvelle grosse domination en lutte du Camerounais. Fatigué, à la recherche d'un nouveau souffle, le Français écoutait les consignes martiales de son coach, Fernand Lopez, avant le 5e et dernier round : « On va à la guerre là maintenant ! On ne peut pas perdre ce combat sur un problème de cardio ! »

Le Français n'avait plus de gaz alors qu'on attendait une baisse de régime du côté de Ngannou, dans les deux derniers rounds. Gane tentait une amenée au sol dans le dernier round mais Ngannou, bien coaché par Kamaru Usman, le champion des welters et lutteur hors pair, renversait la situation et résistait à une clef de talon du Français, ultime chance pour inverser l'issue du combat.

Attendu debout en striking, prétendument déficient en cardio si le combat devait se prolonger, Francis Ngannou a déjoué tous les pronostics et a fait parler sa lutte pour s'imposer à l'unanimité des trois juges au terme de 25 minutes de combat (48-47, 48-47 et 49-46). « C'est un grand soulagement cette soirée, les dix derniers mois n'ont pas été faciles », a réagi Ngannou au micro de RMC Sport. « Le plus important, c'était de garder la tête froide. Utiliser la lutte, c'était une possibilité, même si ce n'était pas prévu spécifiquement. »

Pour Ciryl Gane, qui a fait part d'une « grosse frustration », la tactique de Ngannou était attendue. « On savait que c'était une possibilité pour lui de gagner le combat de cette manière. Bravo à lui, il a fait un très bon boulot avec sa lutte et a très bien utilisé sa puissance. »

L'Equipe

Dimanche 23 Janvier 2022 - 10:42


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter