Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



MTN accusé de verser des pots-de-vin aux talibans et à Al-Qaïda



MTN accusé de verser des pots-de-vin aux talibans et à Al-Qaïda
Le plus grand opérateur de téléphonie mobile d'Afrique, MTN, dit qu'il examine les allégations selon lesquelles il aurait versé des fonds de protection à des groupes islamistes militants en Afghanistan.

Ces allégations, formulées dans une plainte déposée vendredi devant un tribunal fédéral américain, indiquent que la société a violé les lois antiterroristes américaines.

Elle a été déposée au nom des familles de citoyens américains tués lors d'attentats en Afghanistan.
Cinq autres entreprises ont également été citées dans le dossier.

La plainte allègue que MTN a versé des pots-de-vin à Al-Qaïda et aux talibans pour éviter d'avoir à investir dans une sécurité coûteuse pour leurs tours de transmission.

Les paiements présumés ont contribué à financer une insurrection dirigée par les talibans qui a conduit aux attaques en Afghanistan entre 2009 et 2017, selon les accusations.

Ces fonds auraient contribué à fournir un " soutien matériel à des organisations terroristes connues ", violant ainsi la législation antiterroriste.

Le géant sud-africain des télécommunications affirme qu'il reste d'avis qu'il mène ses affaires de manière "responsable et conforme sur tous ses territoires".

MTN est le plus grand opérateur de téléphonie mobile d'Afrique et le huitième au monde, avec plus de 240 millions d'abonnés.

En 2015, la société a été condamnée à une amende de plus de 5 milliards de dollars US (près de 3.000 milliards FCFA) par les autorités nigérianes pour avoir omis de couper les cartes sim non enregistrées - un chiffre qui a été réduit à 1,7 milliards de dollars US (près de 1.000 milliards FCFA) après un long litige et l'intervention du président sud-africain de l'époque, Jacob Zuma.

En février, un ancien ambassadeur sud-africain en Iran fut arrêté dans la capitale, Pretoria, accusé d'avoir accepté un pot-de-vin pour aider MTN à obtenir une licence de 31,6 milliards de dollars US (plus de 18.000 milliards FCFA) pour opérer en Iran.

bbc

Mercredi 1 Janvier 2020 - 09:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter