Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Maladies tropicales négligées: l'OMS publie un nouveau plan décennal



Maladies tropicales négligées: l'OMS publie un nouveau plan décennal
Dans une nouvelle feuille de route sur les maladies tropicales négligées (MTN), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) propose des objectifs ambitieux et des approches novatrices pour lutter contre 20 maladies qui touchent plus d’un milliard de personnes, principalement pauvres, et qui sévissent dans les zones où l’accès à des services de santé de qualité, à l’eau potable et aux moyens d’assainissement est difficile. 

Parmi ces objectifs, citons l’éradication de la dracunculose (maladie du ver de Guinée) et du pian et la réduction de 90 % du nombre de personnes nécessitant un traitement contre les MTN d’ici à 2030. Le document, intitulé Lutter contre les maladies tropicales négligées pour atteindre les objectifs de développement durable: feuille de route pour les maladies tropicales négligées 2021-2030 vise à accélérer l’action programmatique et à donner un nouvel élan en proposant des mesures concrètes axées sur des plateformes intégrées pour la prestation des interventions et pour améliorer ainsi la rentabilité et la couverture des programmes. L’Assemblée mondiale de la Santé a approuvé la feuille de route en novembre 2020 dans sa décision WHA73(33). 

« Si nous voulons mettre fin au fléau des maladies tropicales négligées, nous devons de toute urgence agir autrement. C’est-à-dire qu’il faut donner une nouvelle impulsion à nos efforts et collaborer de façon novatrice pour que tous ceux qui en ont besoin aient accès aux moyens de prévenir et de traiter toutes ces maladies », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.  

Une démarche centrée sur la personne 

La feuille de route est destinée à combler les principales lacunes pour plusieurs maladies en intégrant les approches et les mesures au sein des systèmes de santé nationaux et dans divers secteurs. 

« Cette feuille de route vise avant tout à donner la priorité aux personnes. Elle suppose d’agir dans plusieurs secteurs à la mise en œuvre de programmes pour l’ensemble des 20 MTN et de promouvoir l’équité et l’appropriation par les pays. Pour ce faire, les programmes doivent être pérennes, permettre d’obtenir des résultats mesurables et bénéficier d’un financement national suffisant », a déclaré la Dre Mwelecele Ntuli Malecela, Directrice du Département Lutte contre les maladies tropicales négligées de l’OMS. 

Les cibles pour 2030  

La feuille de route, élaborée dans le cadre d’un vaste processus consultatif auquel participent les pays, les partenaires, les parties prenantes, la communauté scientifique et le milieu universitaire, permet d’évaluer et d’ajuster les mesures programmatiques, le cas échéant, au cours dix prochaines années, en définissant des cibles et des jalons clairs. La feuille de route a également ceci de particulier qu’elle favorise une plus grande appropriation par les gouvernements nationaux et locaux et par les communautés. Les cibles générales mondiales pour 2030 sont les suivantes : réduire de 90 % le nombre de personnes nécessitant un traitement contre les MTN ; éliminer au moins une MTN dans au moins 100 pays ;
éradiquer deux maladies (la dracunculose et le pian) ; réduire de 75 % le nombre d’années de vie corrigées de l’incapacité (DALY) liées aux MTN.

En outre, la feuille de route permettra de suivre 10 cibles transversales et objectifs spécifiques aux maladies, dont la réduction de plus de 75 % du nombre de décès dus à des MNT à transmission vectorielle, comme la dengue et la leishmaniose par exemple, la promotion d’un accès complet à l’approvisionnement en eau, à l’assainissement et à l’hygiène de base dans les zones où les MTN sont endémiques, et elle permettra d’améliorer encore la collecte de données sur les MTN et leur présentation par sexe. 

En dépit des progrès accomplis, plusieurs difficultés restent à surmonter 

De grands progrès ont été accomplis au cours de la dernière décennie et aujourd’hui on compte 600 millions de personnes de moins qu’il y a dix ans exposées au risque de contracter une MTN et 42 pays ont éliminé au moins un MTN, et certains plusieurs.

En outre, les programmes mondiaux ont traité plus d’un milliard de personnes par an[1] de 2015 et 2019, soit pendant cinq ans consécutifs. 

Néanmoins, d’importants problèmes demeurent, dont le changement climatique, les conflits, les menaces sanitaires émergentes d’origine zoonotique et environnementale, ainsi que les inégalités persistantes dans l’accès aux services de santé, à un logement convenable, à l’eau salubre et à des moyens d’assainissement. Les interventions actuelles en matière de diagnostic, de traitement et de prestation de services présentent également d’importantes lacunes. 

Maladies tropicales négligées 

Les MTN touchent plus d’un milliard de personnes dans le monde et entraînent des souffrances et des handicaps qui ont des conséquences sanitaires, sociales et économiques durables pour les individus et les sociétés. Elles empêchent les enfants d’être scolarisés et les adultes de travailler, piégeant ainsi les communautés dans la pauvreté et l’inégalité, qui s’entretiennent mutuellement. Les personnes atteintes de handicaps et de déficiences à la suite d’une MTN sont souvent stigmatisées au sein de leur communauté, ce qui les empêche d’accéder aux soins dont elles ont besoin et entraîne leur isolement social.

Avec l'OMS 

Fana CiSSE

Vendredi 29 Janvier 2021 - 11:46


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter