Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mauvaise et heureuse piqûre de rappel depuis Fatick !



Mauvaise et heureuse piqûre de rappel depuis Fatick !
« Y en a marre » c’est le nom de ce mouvement de jeunesse avec un contingent de rappeurs qui ont participé énormément au départ de WADE le 25 mars 2012. Ils sont là prêts à redescendre dans la rue pour la défense des intérêts du peuple. Mais le plus important c’est de faire comprendre à tout nouveau dirigeant du pays que rien ne sera plus comme avant. Ainsi pris, l’esprit du mouvement est désormais en presque chaque Sénégalais. Seulement par des pratiques qui ont été à la source d’une telle révolution mentale comme le népotisme, le favoritisme, le clientélisme, la corruption… conjuguées à la pauvreté, on assiste à des scènes d’une époque pas très lointaine et qui ont valu au Sénégal une perte de temps, de la tension mais plus malheureusement des morts sur la conscience nationale.

La réunion dispersée par des jeunes ce 9 février 2013 à Fatick prouve à juste raison que les pratiques quotidiennes sont de loin en contradiction avec le discours de rupture promise. Les jeunes sont de l’Alliance pour la République (Apr) ou instrumentalisés par des responsables du parti présidentiel. C’est par des jets de pierres et gourdins qu’ils ont dispersé la manifestation, il y avait trois ministres de la République, qui ont plié bagage pour disparaître. La République sous Macky SALL vient d’essuyer son premier camouflet ! C’est parce que le partage du gâteau est une réalité et ces jeunes qui prétendent se sacrifier pour leur ancien maire, attendent la récompense et c’est le président lui-même qui avait promis. Ces jeunes précisent d’ailleurs que les cadres de leur localité déjà casés par le président de la République n’ont encore rien fait pour eux. Cette réalité des choses est confirmée par le chef de l’Etat lui-même en demandant à ses directeurs de sociétés publiques et autres agences de gagner aux prochaines locales ou de perde leur poste. Et ces cadres pour gagner hier comme demain vont beaucoup promettre. Conséquence en cas de non respect de ces engagements, des ministres et directeurs généraux malmenés en plein jour et à midi, en direct sur les ondes des radios et chez le président lui-même. Trop de coïncidences heureuses pour un chef qui a promis la rupture et qui des mois après pour des raisons politiques, une non maîtrise de l’appareil, laisse le pouvoir à des gens qui vont nous mener en bateau. Le comportement de ces jeunes de Fatick est condamnable à tout point de vue. Mais les autorités à la base de ces comportements et pratiques qui confortent ces jeunes dans leur conviction sont aussi condamnables.

Macky SALL pouvait accéder au pouvoir sans l’apport des autres partis de la mouvance présidentielle. C’est la réalité parce que le changement c’était la volonté des Sénégalais, la coïncidence d’une volonté, d’un engagement, du destin. Rien de plus ! Seulement quand un politicien le dit maintenant c’est de l’ingratitude. Il faut tourner la page et concrétiser la rupture promise avec comme arbitre, les Sénégalais. Le pays n’a pas besoin d’être placé dans des calculs politiciens et une ambiance de campagne électorale permanente par des politiciens à la solde de leurs seuls intérêts et des intérêts de leur clan. C’est heureux par un week end tranquille avec un vent sur les berges du Sine que des jeunes maladroitement inspirés foutent le bordel sur une rencontre de cadres qui se disent des républicains. Mauvaise et heureuse piqûre de rappel !


Dimanche 10 Février 2013 - 14:58




1.Posté par SARR le 12/02/2013 17:14
Le président ne peu pas à11mois de pouvoir faire tout les promesses, mais il y est. Soyons patient et arrêtons de gueuler

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter