Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Me Mame Adama Gueye piétine sur le parrainage, propose le "bulletin unique" et la loi de 1981

La tension monte chez les politiciens. A 48h de la présentation du projet de loi sur le parrainage aux députés, les hommes politiques se font entendre pour mettre en garde le président de la République Macky Sall. Ainsi, Mame Adama Gueye, leader du mouvement citoyen « Sénégal Bou Bess » a organisé une conférence de presse ce mardi à Dakar pour dénoncer selon lui le désir du Président et « ses courtisans d’imposer le parrainage ».



L’opposition ne compte pas laisser passer l’adoption de la loi sur le parrainage. C’est le cas, de Mame Adama Gueye, leader du mouvement citoyen « Sénégal Bou Bess » qui a organisé ce mardi à Dakar une conférence de presse pour fustiger dit-il « l’imposition du parrainage ».
Le candidat annoncé à la prochaine élection présidentielle a mis en garde le président de la République sur les conséquences qui pourraient avoir si il ne revient pas sur son désir de d’instaurer le parrainage.
« Soit le Président de la République revient sur sa volonté d’imposer un parrainage dans les conditions qu’il veut poser, Diam né nioyy, (tout se passe bien en français) soit il fait un passage de force et sera responsable de tout ce qu'il pourrait en découler », a prévenu l’avocat.
 
Selon lui, « Au Sénégal le processus électoral a toujours fait l’objet de discussions et d’un consensus fort, depuis le code consensuel de 1992. Et ce processus électoral dépasse la personne du chef de l’Etat. Il concerne tous les acteurs politiques, sans exception, y compris la société civile, la presse et tous les électeurs »
 
Mame Adama Gueye d'ajouter : «le président de la République est un candidat, comme les autres. Il ne peut pas seul, décider sur une question ou il est d’égale dignité et est régi par les mêmes règles que les autres candidats. Il est aujourd’hui clair que seul le président de la République et ses courtisans veulent nous imposer le parrainage ».
 
Le bulletin unique et la loi de 1981 à la place du parrainage
A défaut du parrainage, le candidat propose l’application de la loi sur les partis politiques de 1981 qui préconise la présentation annuelle des comptes aux partis politiques, la tenue régulière de congrès et la possession d’un siège autonome. Selon lui, l’application de cette loi « ferait disparaître 98% des partis politique au Sénégal ».

Mame Adama Gueye propose aussi « le bulletin unique » qui soutient-il réduirait « le coût d’impression des bulletins de vote ».
En fin, l’opposant préconise « Que chaque candidat finance ses propres affiches de campagne ». Selon lui, « Cela permettrait, avec le bulletin unique de faire déjà une économie d’échelle ».  

Assane Walo Gueye (Stagiaire)

Mardi 17 Avril 2018 - 23:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter