Mohamed VI évite le sommet de la Francophonie

Premier chef d’état à être arrivé à Madagascar, où se déroule actuellement le XVIe sommet de la francophonie, pour une visite d'Etat, le souverain marocain a finalement décidé de quitter l’île sans intervenir lors du sommet. Rabat affirme que Mohamed VI n’avait jamais annoncé sa participation à la rencontre.



C’est le grand absent sur la photo de famille de ce XVIe sommet de la francophonie. Mohamed VI, arrivé pour une visite d’Etat à Madagascar était attendu par les organisateurs. Prévu dans les listes des orateurs. Il n’est finalement pas venu. Selon nos informations, le souverain Marocain a quitté Madagascar dès la nuit de vendredi à samedi.
 
A Rabat, on minimise la portée politique de ce geste. Des sources proches du palais indiquent que le souverain n’avait jamais annoncé sa participation à la rencontre. L’espace politique laissé par Mohamed VI n’a en tout cas pas tardé à être investi par la diplomatie algérienne. Un discours du ministre algérien des affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a circulé toute la journée d’hier dans le centre de presse d’Ivato.
 
L'Algérie profite du vide laissé par le Maroc
 
L’Algérie y réaffirme son désir de travailler avec l’Afrique. « Cette Afrique qui met en place chaque jour de nouveaux partenariats et se crée de nouvelles opportunités s'est plus que jamais éveillée à la nécessité de se concevoir un avenir économique commun, indique Ramtane Lamamra. C'est pourquoi mon pays qui entretient de longue date des relations étroites de coopération économique et commerciale avec une grande majorité de ses partenaires africains a décidé, à la demande de nombre d'entre eux, d'organiser un forum africain d'investissements et d'affaires à Alger du 3 au 5 décembre prochain. »
 
L'Algérie lance également une pique symbolique et historique aux marocains : au moment où le roi Mohamed VI est venu sur les traces de son grand père à Antsirabe dans le centre du pays où Mohamed V avait été envoyé en exil par le pouvoir colonial français, les Algériens rappellent que la dernière reine malgache, Ranavalona III avait été accueillie en exil en Algérie en 1897, et jusqu'à la fin de sa vie en 1917.

Rfi.fr

Dimanche 27 Novembre 2016 - 08:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter