Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



"Moscou n’a pas de visée expansionniste"

La Russie a assuré qu’elle n'avait pas de "visée expansionniste" en réaction aux inquiétudes du commandant des forces de l'OTAN, le général Philip Breedlove qui craignait que Moscou menace la Moldavie et la Transnistrie.



Des soldats russes arrêtant de force un soldat ukrainien sans prévenir.
Des soldats russes arrêtant de force un soldat ukrainien sans prévenir.

La Russie a également déclaré qu'elle se conforme aux accords internationaux sur le nombre de soldats dans les zones frontalières.

Selon le patron des forces de l’Organisation du Traité Atlantique Nord, l'armée russe a déployé d'importants effectifs à la frontière orientale de l'Ukraine et pourrait menacer ses deux voisins de l'Est.

"Il y a réellement un dispositif militaire suffisant à la frontière orientale de l'Ukraine pour marcher sur la Transnistrie si la décision était prise, et c'est très inquiétant", a déclaré le général Philip Breedlove à l’issue d’une rencontre du German Marshall Fund, un cercle de réflexion.

"Eh bien ce n'est pas l'intention de la Russie. Notre souhait est de voir le pays frère l'Ukraine surmonter la crise politique actuelle et la crise constitutionnelle, a soutenu l'ambassadeur russe à l'Union Européenne."

Vladimir Chizhov a déclaré à la BBC que "peut-être rallier la fédération peut être entendue comme un moyen d'en sortir pour englober les sentiments des gens vivant dans différentes régions du pays."

"Mais nous n’avons pas, je dirai pas du tout de visée expansionniste" a-t-il ajouté.

La Transnistrie qui a proclamé son indépendance de la Moldavie en 1990, a demandé à rejoindre la Fédération de Russie la semaine dernière lorsque Moscou a annexé la Crimée.

Dans le souci d’être rassurant, le Kremlin a également diffusé un communiqué faisant état d'un entretien téléphonique du président Vladimir Poutine avec la chancelière allemande Angela Merkel.
Ils ont parlé de l'Ukraine et exprimé leur satisfaction à propos de l'envoi d'une mission d'observation de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe dans ce pays.

Source : BBC Afrique
 



Lundi 24 Mars 2014 - 07:09