Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Municipales: Lalao Ravalomanana crie déjà victoire à Antananarivo

Les élections municipales malgaches ont été marquées vendredi par une forte abstention, autour de 60% selon des estimations. Les premiers résultats provisoires sont attendus d’ici une quinzaine de jours. Ils devront ensuite être validés par les tribunaux administratifs de chaque province, ce qui pourra prendre encore un mois. Mais à Antananarivo, les premières tendances – non officielles – sont tombées : c’est la favorite Lalao Ravalomanana, la femme de l’ancien chef d’Etat qui revendique déjà la victoire.



« Six !... Six !... Six ! » Scande un agent électoral. Au dépouillement des bulletins de vote à Antananarivo, le résultat est sans appel. Le six, c’est le numéro porté par la candidate Lalao Ravalomanana, grande favorite depuis le début de la campagne. Un observateur d’une ambassade décrit les résultats dans un bureau de vote du centre-ville : « La tendance, on voit bien, est claire : sur les 273 votants, on voit que Lalao mène avec 172 voix », note-t-il. Et si la tendance se confirmait, elle serait la première femme  élue maire de la capitale.

Plus tard dans la soirée, à leur domicile, Lalao Ravalomanana et son mari, l’ancien président Marc Ravalomanana, font une arrivée triomphale. C’est Marc Ravalomanana  qui prend la parole le premier. « Nous avons déjà les résultats de 60% des bureaux de vote et elle arrive à un score de 56,9% des voix, affirme-t-il. Avec un tel score, ce serait difficile que la tendance s’inverse. C’est un résultat excellent. Cela nous donne une majorité de conseillers municipaux. »

Ensuite, c’est à Lalao Ravalomanana de s’adresser à ses partisans : « Je suis consciente de mes responsabilités et prête à les assumer, assure-t-elle. On va tous relever le défi ensemble et sauver Antananarivo. »

Mais déjà des plaintes ont été déposées pour dénoncer des anomalies et des fraudes. Il faudra attendre plusieurs semaines avant les résultats officiels définitifs.

 

Rfi

Samedi 1 Août 2015 - 12:00