Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Partenariat CDC-CNDS : Aliou Sall et Mahmoudou Aly Touré aplanissent les divergences

La Caisse des dépôts et Consignations (CDC) et la Chambre des notaires du Sénégal (CDNS) ont procédé ce samedi, à la signature d’une convention de partenariat pour permettre aux deux entités de bénéficier l’une de l’autre.



Partenariat CDC-CNDS : Aliou Sall et Mahmoudou Aly Touré aplanissent les divergences
«Nous avons amorcé un dialogue transparent basé sur l’intérêt général qui a abouti à la signature d’une convention de partenariat ; la CDC, dans son rôle de sécurisation des fonds, et la Chambre des notaires dans son rôle de respect des dispositions légales, mais surtout dans son rôle de conseil », a déclaré Aliou Sall, Directeur général de la CDC en marge de la signature de la convention de partenariat liant son entité à la CNDS.

De l’avis du maire de Guédiawaye, ce nouveau partenariat sera gagnant-gagnant, d’autant plus que pour la structure qu’il dirige, il s’agira de financer les activités professionnelles des notaires, mais aussi, former leurs collaborateurs, tout en leur garantissant la transparence, et d’être «plus attentive aux préoccupations des notaires».

S’agissant des préoccupations qui ont longtemps gangréné l’avancement des discussions, M. Sall a affirmé qu’elles sont en voie d’être réglées. Car, il s’agissait principalement de la lenteur dans les procédures de décaissement quand les notaires le souhaitent.

Pour sa part, le président de la CNDS, Mahmoudou Aly Touré, a fait savoir que depuis la prise de fonction «du nouveau directeur général de la CDC (Ndlr : Aliou Sall), les délais d’attentes ont été beaucoup écourtés.

Revenant sur la rémunération des dépôts évoquée par son vis-à-vis, M. Touré a martelé que ce n’était pas la préoccupation première de ses confrères. Selon  lui, l’essentielle était de satisfaire les déposants, qui avaient choisi de leur confier leur argent, qu’ils se chargeront à leur tour, de déposer à la CDC.

Mais, conclut-il, «beaucoup de choses étant améliorées de sorte que les remboursements se fassent dans les meilleurs délais», si cette perspective se poursuit, les notaires choisiront la CDC en lieu et place des banques. Ce qui leur couterait moins cher.

Ousmane Demba Kane

Dimanche 11 Février 2018 - 02:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter