Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Pas de conflit entre le Professeur Seydi et le ministère de la Santé, assure Marie Khemesse Ngom Ndiaye



Pas de conflit entre le Professeur Seydi et le ministère de la Santé, assure Marie Khemesse Ngom Ndiaye
La directrice de la santé publique au ministère de la Santé, Marie Khemesse Ngom Ndiaye a assuré dimanche qu'il n'y a pas de conflit entre le Professeur Moussa Seydi, chef de services des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Fann et le ministère de la Santé. Elle s'exprimait ce dimanche sur la Rfm, lors de l'émission Grand Jury.

"Je ne pense pas du tout (qu'il soit en conflit avec le ministère de la Santé). Toutes les personnes qui disent cela le mette mal à l'aise. Le Professeur Seydi était dans la préparation. Ses assistants étaient dans la préparation. Car le comité national de gestion c'était pas seulement pour le covid. Tous les lundis de 12h à 14h, nous nous rassemblons pour parler de beaucoup de choses sur le plan santé", a-t-elle expliqué.

"Il ne faut même pas chercher de crise. Je pense que lui-même ne va pas l'accepter. En tant que acteur de la santé, il ne va pas l'accepter, parce que je pense que son objectif général c'est vraiment de lutter. Aujourd'hui on a un seul ennemi. C'est le covid. Donc il n'y a pas de cas Professeur Seydi", a assuré Dr Ndiaye.

Le courant ne semblait pas passer ces derniers temps entre le professeur Moussa Seydi, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de Fann et les services du ministère de la Santé, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus. Au sud du Sénégal, précisément à Ziguinchor, fin avril, pour voir les dispositifs de prise en charge des malades du Covid-19 de la région, Pr Seydi avait révélé des manquements sur la situation à l’hôpital régional. 

Cette liberté de ton n’a pas plu au directeur de cabinet du ministère de la Santé et de l’Action sociale, Dr Aloyse Diouf. «Nous, personnel de santé, le peuple fonde un grand espoir sur nous. Il y a des communications qui doivent se limiter entre nous, parce que nous ne devons pas inquiéter les populations par nos propos, même si on doit leur dire la vérité. Il y a des choses que nous devons régler entre nous. Si les gens favorisaient la communication interne, ils sauraient que les appareils de respiration sont en route », a déclaré Dr Diouf dans des propos rapportés par le quotidien Les Echos.
 

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 3 Mai 2020 - 13:20


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter