Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Plan de sauvetage de l'année: Les lycéens récusent la proposition du ministre

Le Collectif des lycées de Dakar (CLD) a tenu avant-hier samedi un point de presse dans l'enceinte du lycée des Parcelles Assainies de Dakar(LPA). La rencontre a porté essentiellement sur les propositions qui ont été faites par le nouveau ministre de l'Education qui, selon le collectif, n'arrange pas toutes les écoles du Sénégal pour cette année 2011-2012. Ainsi, à défaut de solution, il a invité toutes les écoles à constater l'année blanche.



Plan de sauvetage de l'année: Les lycéens récusent la proposition du ministre
Le collectif des lycées de Dakar, lors de son point de presse de samedi dernier au lycée des Parcelles Assainies, a  lancé un appel solennel au  gouvernement lui demandant de retirer les propos tenus par le ministre de l'Education. Mouhamed Kouyaté Coordonnateur des lycées de Dakar a déclaré : «qu'il n'y a  aucune  solution en vue  pour sauver l'année». Il a estimé que les propositions faites dernièrement par le ministre ne sont pas du tout sérieuses.

Car, dit-il, il nous a proposé de continuer les cours  jusqu'au 31 juillet. C'est après quoi que nous aurons un mois de vacances. En fait nous, nous ne sommes pas en quête de temps de repos  mais  en quête de quantum horaire .Nous ne comprenons pas comment on peut nous demander  de reprendre les cours tout en sachant que nous n'aurons pas le temps de terminer tout le programme». Selon  le porte-parole du collectif du lycée  «Notre combat a débuté depuis le mois de mars». Et d'ajouter «nous avons étudié la solution proposée mais nous avons trouvé qu'elle n'était pas adéquate pour l'ensemble des  lycées du Sénégal».

Le porte-parole du collectif des lycées de Dakar de se demander  d'ailleurs si en avançant ses propositions le ministre de l'éducation a tenu compte de la situation du Cadre unitaire du syndicat des enseignants du Moyen Secondaire (CUSEMS) dont le mot d'ordre  n'a été en fait été suspendu que jusqu'au 31 mai . Une date au-delà de laquelle rien ne garantit que les professeurs ne vont-ils  pas reconduire leur mot d'ordre.  

Il a estimé même absurde d'entendre  parler de l'orientation des élèves qui n'ont pas encore tenu leurs examens. Dans sa conclusion,  il a demandé aux autorités de faire des propositions qui recoupent les préoccupations de tous les acteurs.
Avec Sudonline


Lundi 7 Mai 2012 - 11:11


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter