Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Pour se venger de sa copine qui lui réclame 300 000 F, il envoie ses photos obscènes à son oncle et à deux de ses amies



Pour se venger de sa copine qui lui réclame 300 000 F, il envoie ses photos obscènes à son oncle et à deux de ses amies
Deux (2) mois ferme de prison est la peine qu’a écopé hier mardi Diadji Dieng un chauffeur de profession qui a envoyé la vidéo obscène de sa copine a l’oncle de cette dernière ainsi qu’à ses deux amies. Pour des faits de collecte illicite et de diffusion de données à caractère personnel, le mis en cause a été attrait devant le juge des flagrant délits de Dakar.

Marié et père de 8 enfants domiciliés à Keur Massar, Diadji Dieng était en couple depuis un an avec Awa Pouye. S’étant disputé avec sa copine, ce dernier a divulgué les photos de leur intimité. 
Il a été traîné en justice pour des faits de collecte illicite et diffusion de données à caractère personnel. Placé sous mandat de dépôt, Diadji Dieng a fait face au juge du tribunal de Flagrants délits de Dakar hier mardi. Un geste qu’il justifie par le fait qu’il voulait montrer qu’Awa Pouye était une fille de mœurs légères.

Appelé à la barre, Awa Pouye a soutenu que son ex lui a fait croire qu’il allait l’épouser et qu’il lui a emprunté la somme de 300 000 F CFA. Diadji Dieng lui a assuré que cette somme était destinée à la préparation de leur mariage. Par ailleurs, la dame Pouye se rendant compte que son amant ne comptait pas l’épouser lui réclame son argent. Une requête qui n’a pas plu à son amant qui pour se venger à diffuser ses photos et vidéos obscènes où ils étaient ensemble.

Interrogé à ce sujet, le prévenu s’est lavé à grande eau en affirmant qu’Awa Pouye était juste jalouse et qu’il ne lui doit pas de l’argent. Finalement, le tribunal l’a reconnu coupable et condamné à 2 mois ferme de prison en sus des intérêts civils de la plaignante qu’il a réservés. 

Ndeye Fatou Touré

Mercredi 15 Septembre 2021 - 10:27


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter