Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Près de 183 millions de personnes auront besoin de l’aide d’urgence de l’ONU en 2022, un record

Le bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha) a publié, jeudi 2 décembre, son rapport des besoins humanitaires dans le monde pour 2022. Avec les crises humanitaires en Afghanistan, Syrie, Yémen ou Ethiopie, entre autres, l'organisation estime qu'elle a besoin d'au moins 41 milliards de dollars pour pouvoir venir en aide à 183 millions de personnes en 2022, un record absolu.



Près de 183 millions de personnes auront besoin de l’aide d’urgence de l’ONU en 2022, un record
Une personne sur 29 dans le monde aura besoin d'une aide humanitaire d'urgence en 2022, estime l’Ocha. Ces besoins s’avèrent 17% supérieurs par rapport à l'année passée, une année déjà record.  

Jamais le nombre de personnes ayant besoin d'aide « n'a été aussi élevé », a souligné Martin Griffiths, le sous-secrétaire général de l'ONU aux affaires humanitaires, au cours d'un point de presse à Genève. Selon lui, fournir de l'aide à autant de gens « ne peut pas durer, et pourtant il faut que ça dure ».

L'organisation calcule donc avoir besoin d'au moins 41 milliards d'euros pour intervenir auprès des personnes les plus vulnérables dans 63 pays du monde.

Au premier rang se trouve l'Afghanistan : le pays combine une sécheresse terrible et une économie en chute libre depuis le retour des talibans au pouvoir. Les deux tiers de sa population ont besoin d'aide.

En plus des conflits, la pandémie de Covid-19 et le changement climatique parmi les raisons
Hormis les conflits, la pandémie de Covid-19 et le changement climatique sont les deux principaux facteurs qui impactent les populations partout dans le monde. La pandémie a poussé 20 millions de personnes supplémentaires dans l'extrême pauvreté.

De plus, elle a aussi plongé nombre de systèmes de santé dans le chaos, avec un effet délétère sur la lutte contre d'autres fléaux comme le VIH, la tuberculose ou le paludisme. Cette année, 23 millions d'enfants n'ont pas pu recevoir les vaccins de base.

Le réchauffement climatique et les catastrophes naturelles en tout genre ont déplacé des millions de personnes et fait rejaillir le spectre de la famine dans le monde. Plus de 800 millions d'hommes et de femmes sont déjà mal nourries.

L’Ocha alerte que « sans une action durable et immédiate, 2022 pourrait s'avérer catastrophique ».

Le Yémen et la Syrie, où la guerre dure depuis des années, ont aussi besoin d'aide mais les besoins de l'Éthiopie sont particulièrement criants, depuis l'offensive lancée par Addis-Abeba contre le Tigré.

Cette guerre brutale, qui dure depuis plus d'un an, a provoqué le déplacement de millions de personnes. Selon le rapport de l'Ocha, 26 millions de personnes dépendent de l'aide humanitaire dans ce pays de la corne de l'Afrique et 400 000 sont en passe de sombrer dans la famine. Pour Martin Griffiths, l'Éthiopie présente peut-être la « situation la plus inquiétante », même s'il s'empresse d'ajouter qu'existent bien d'autres situation gravissimes à travers le monde.

Rfi

Jeudi 2 Décembre 2021 - 12:50


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter