Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Présidence du sommet des ACP : Kenyatta prend le relais

Le 9e sommet des chefs d’Etats et de gouvernements des pays ACP marque un tournant décisif de l’organisation. En effet, La Papouasie Nouvelle Guinée passe le témoin au Kenya. Le président Uhuru Kenyatta devient ainsi le président du sommet. La passation de service a été officiellement effectuée lors de l’ouverture du sommet des chefs d’Etats et de gouvernement ce lundi 9 décembre à Nairobi. Le président sortant, et vice-premier ministre de Papouasie, Davis Madava Steven a fait le bilan de son mandat tandis que son successeur, le président Kenyatta promet de fixer sa vision dans les prochains jours et de la partager.



Le vice-Premier ministre de Papouasie Nouvelle Guinée, Davis Madava Steven a passé la présidence du sommet des ACP au président de la République du Kenya, Uhuru Kenyatta ce lundi 9 décembre lors de la cérémonie d’ouverture. Il a tenu à remercier les différents groupes de travail qui lui ont permis de bien remplir son mandat. Il se dit convaincu que «Uhuru Kenyatta va continuer le repositionnement du Groupe sur la base de valeurs partagées». 
 
Davis Madava Steven a fait le bilan de son mandat en revenant les différentes réalisations qu’il a pu obtenir avec l’appui du secrétariat. Il a rappelé qu’une étude avait été commandée par nos chefs d’Etats au 6e sommet. Elle avait comme problématique : «Vers les ACP que nous voulons». Ce document a, selon lui été entériné par le conseil des ministres. «L’étude et ce document de cadrage ont été notre boussole lors de notre gouvernance. Ils sont très utiles dans le processus de réforme de notre groupe mais aussi lors des négociations pour de nouveaux accords», a témoigné le vice-Premier ministre de Papouasie Nouvelle Guinée. 
 
Le président sortant du Sommet des ACP n’a manqué de citer les réalisations qui ont été obtenues dans son mandat. Il a, ainsi, cité le lancement des renégociations des accords de Cotonou, la réforme de l’accord de Georgetown et la mise en place de fonds fiduciaire. 
 
Davis Madava Steven a, en outre, indiqué que «l’avenir sera brillant si nous investissons les efforts nécessaires. Nous attendons des progrès dont certains seront au cours de nos travaux cette semaine.  Ils vont nous mener à la signature du nouvel accord. Tous ces efforts nous permettront de disposer d’une organisation viable financièrement et indépendante».
 
Son successeur n’a pas mis du temps à prendre la mesure de ses nouvelles fonctions. Il a, d’emblée, décliner ses ambitions. «Nous avons la volonté de promouvoir l’unité et la solidarité, de réaliser le développement durable et surtout le commerce intra-ACP», a déclaré le président Uhuru Kenyatta. Le chef de l’Etat de la République du Kenya a souligné que «les dynamiques mondiales ont connu des mutations. Le monde est polarisé avec des intérêts politiques divergents en dépit de ces défis le groupe ACP continue de prospérer. Alors que je prends le flambeau de la présidence je peux vous garantir que je ferai de mon mieux pour repositionner notre organisation». 
 
Dans le même sillage, le nouveau président du Sommet des ACP a révélé que «la Guinée équatoriale a fait l’offre d’abriter le centre de coopération ACP». Il a vivement remercié son homologue Théodore Obian Nguéma pour ce geste. 


Lundi 9 Décembre 2019 - 12:06


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter