Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



RD Congo / Rwanda: la presse congolaise salue l’arrestation de Laurent Nkunda

Les réactions se multiplient après l’arrestation au Rwanda du chef de la rébellion congolaise du CNDP (Congrès national pour la défense du peuple). Dès vendredi, les autorités congolaises ont exprimé leur satisfaction et demandé l’extradition de Laurent Nkunda. Le président rwandais Paul Kagame s’est félicité « des bons résultats » de l’opération militaire conjointe menée Kigali et Kinshasa. Même Washington s’est officiellement réjoui de cette arrestation. Ce samedi, c’est au tour des journaux congolais de commenter les faits.



Une publication congolaise (source RFI)
Une publication congolaise (source RFI)
Mis en confiance par Kinshasa pour traquer les rebelles hutus FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda) sur le sol congolais du Kivu, Kigali extradera-t-il le général rebelle tutsi ? Est-ce que le « marché » CNDP (Congrès national pour la défense du peuple) contre FDLR augure d’une nouvelle ère de cohabitation entre le Rwanda et la RDC ? Deux questions posées ce samedi par le quotidien Le Potentiel qui fait cependant preuve de prudence en écrivant « qu’il est très tôt pour se prononcer ».

Pour leur part, Le Palmarès et L’Avenir, deux autres quotidiens, se réjouissent des premiers résultats de l’opération militaire conjointe des armées rwandaise et congolaise. Résultats que constituent aussi, pour ces journaux, la reddition de 160 rebelles FDLR.

« Où va le Congo ? »

Cependant, Le Phare, quotidien proche de l’opposition, s’interroge : « Où va le Congo ? Huit mille à neuf mille Rwandais vont frapper là où il y a des minerais mais sans les Interamwe », écrit le journal, qui ajoute que « prévenus de l’opération, les rebelles hutus rwandais se sont déplacés vers les provinces du Maniema et du Katanga ». Le Phare relève également ce qu’il appelle « la confusion » au niveau des institutions de la République où le président de l’Assemblée nationale a déclaré « n’avoir pas été prévenu de l’opération militaire conjointe ».

Le quotidien La référence Plus, de son côté, rapporte que « l’ONG Oxfam craint pour les populations civiles devant les nouveaux développements du conflit à l’est de la RDC ».
Source: RFI

RFI

Samedi 24 Janvier 2009 - 18:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter