Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Rachida Dati punie ? L'UMP lui coupe les vivres

La maire du 7e arrondissement de Paris ne pourra plus faire passer ses notes de téléphone sur le compte de l'UMP. Selon Le Point, Luc Chatel, secrétaire général du parti, a décidé de ne plus banquer.



Rachida Dati punie ? L'UMP lui coupe les vivres
C'est fini. L'UMP ne paiera plus les factures de téléphone de Rachida Dati. En effet, nous apprenons dans le magazine Le Point que Luc Chatel, secrétaire général de L'UMP, a décidé de ne plus donner un euro à la maire du 7e arrondissement de Paris pour payer ses communications téléphoniques. En même temps, la note était très salée. En effet, en juillet dernier, Le Canard Enchaîné avait réussi à se procurer les résultats de l'audit financier commandé par le triumvirat à la tête du parti. Ainsi, il est apparu que Rachida Dati était une accro du mobile et que cela coûtait 10.000 euros. Une somme payée par le parti ! Un cadeau fait à l'ancienne Garde des Sceaux qui n'est donc plus à l'ordre du jour.
 

Il y a trois mois, Le Canard Enchaîné allait plus loin en affirmant que l'UMP réglait aussi le salaire de son assistante personnelle qui s'élève à 7.000 euros. De plus, en tant que députée européenne, ses déplacements vers Bruxelles pour se rendre au Parlement sont gratuits. Gratuits pas pour tout le monde puisque le parti de droite a payé en un an 4.000 euros de billets d'avion et 9.000 euros de billets de train. On se souvient tout de même que la principale intéressée avait réagi vivement à cette polémique, affirmant : "Jamais l'UMP n'a pris en charge de frais personnels me concernant".

 
Rachida Dati est souvent impliquée dans des petites polémiques liées à l'argent. En effet, en juin, Claude Goasguen, le député maire du XVIe arrondissement de Paris, l'accusait de devoir 5.000 euros au groupe UMP du Conseil de Paris. Rachida Dati a été au cœur de l'actualité avec le procès qui l'opposait à Dominique Desseigne. Elle a assigné l'homme d'affaires en justice pour une reconnaissance en paternité. Le TGI a jugé, le 7 octobre, qu'il était le père de la fille de Rachida Dati, Zohra, 5 ans et demi. Il doit ainsi verser une pension alimentaire mais a décidé de faire appel.

Closermag

Jeudi 9 Octobre 2014 - 16:15


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter