PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Reconduit ce 20 février, le PDG de Orange dans le collimateur de la justice française pour escroquerie



Reconduit ce 20 février, le PDG de Orange dans le collimateur de la justice française pour escroquerie
Reçu ce vendredi par le président Macky Sall, Stéphane Richard a été reconduit ce 20 février au poste de PDG de Orange. Cela, pour un mandat de quatre ans. Il a obtenu l’écrasante majorité des votes des administrateurs du groupe détenu à 23 % par l’Etat français. C’est dans cette foulée que notre compatriote Alioune Ndiaye a été promu à la tête de Orange Afrique. 

Toutefois, cette décision, concernant le PDG, ne pourra être officialisée qu’en mai prochain, à l’occasion de l’Assemblée générale de l’entreprise. 

Autre ombre au tableau : le patron de Orange, qui est mis en examen depuis 2013 dans l'affaire de l'arbitrage Tapie pour « bande organisée », doit faire face à la Justice, avant la fin de l’année, pour « complicité d'escroquerie » et « complicité de détournement de fonds publics ». 
Les faits remontent à la période où Stéphane Richard était directeur de cabinet du ministre Christine Lagarde, actuelle patronne du Fmi. 
Ainsi, le ministre Bruno Le Maire, soucieux de nettoyer les écuries d’Augias, est prêt à boire le calice jusqu’à la lie. « Si le PDG d'Orange est condamné, il devra remettre son mandat », a averti le ministre de l’Economie et des Finances le 18 janvier passé. 
Le locataire de Bercy, qui accordait un entretien à Bfm Tv, avait éclairé sa pensée en ces termes : « Pour toutes les entreprises publiques qui sont sous ma responsabilité de ministre de l'Économie, les règles du jeu doivent être claires : s'il y a condamnation du dirigeant, il y a départ immédiat du dirigeant ». 

Pour mémoire, l’affaire évoquée plus haut avait permis à Bernard Tapie de recevoir 404 millions d’euros pour solder son litige avec le Crédit lyonnais. En décembre 2016, Mme Christine Lagarde avait été reconnue coupable de « négligence » par la Cour de justice de la République, mais elle avait été dispensée de peine. Au mois d’octobre de la même année, tous les recours déposés par Tapie pour faire annuler la procédure avaient été rejetés. Ce qui veut dire qu’on va tout droit vers un procès, qui peut être fatal au PDG de Orange.


Dakar Actu

AYOBA FAYE

Dimanche 25 Février 2018 - 12:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter