Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Réformes constitutionnelles: Moustapha Diakhaté invite Macky à s'expliquer face aux Sénégalais

L’ancien chef de Cabinet du président de la République, Moustapha Diakhaté, invite le Chef de l’Etat, à expliquer aux Sénégalais qui l’ont élu, le pourquoi cette décision de supprimer le poste de Premier ministre (Pm).



Le peuple sénégalais doit être informé sur les raisons de la décision du projet de loi portant modification de la Constitution. C’est du moins l’avis de l’ancien chef de Cabinet du Président Sall, Moustapha Diakhaté qui appelle Macky Sall à tenir un point de presse sur la question. 

«Si le président de la République Macky Sall, qui a était Premier ministre, estime qu’il temps est de supprimer ce poste, il a ses raisons. Toutefois, il doit expliquer aux Sénégalais le pourquoi de la suppression du poste de PM. Certainement, le Président Senghor à son temps l’avait fait », déclare Moustapha Diakhaté. 

« Et, poursuit-il, j’aurais aimé que le jour où le gouvernement a déposé le projet de loi au niveau de l’Assemblée nationale, que le président de la République rencontre la presse et pour expliquer le pourquoi de cette décision et ensuite développer une stratégie de la pédagogie de cette réforme politique ». 

L’ancien président du groupement parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY) se dit favorable par rapport à ladite décision du président de la République. 

« A titre personnel, j’ai toujours été favorable à la suppression du poste de Premier ministre pour deux raisons: la première, depuis 1963 le Sénégal est installé dans un régime présidentialiste pur et dur, et je crois que c’est à juste raison parce que, personnellement, je crois au présidentialisme fort. L’autre raison, parfois le poste de Pm peut être crisogène (source de crise, ndlr)». 

L’Invité de l’émission Objection de Sud Fm de ce dimanche 21 avril 2019 « souhaite qu’on sorte le poste de PM dans la Constitution et qu’on le verse dans le règlement pour rendre le choix facultatif ». 

Il est d'avis qu'« Il faut qu’on permette au président de la République d’avoir la faculté de nommer un Premier ministre ou de ne pas le nommer et de ne pas le rendre obligatoire du fait de sa constitutionnalisation» .

Aminata Diouf

Dimanche 21 Avril 2019 - 12:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter