Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Refus de libérer Khalifa Sall : "les propos de Macky frisent la mauvaise volonté", selon Babacar Thioye Ba



Le conseiller politique de Khalifa Ababacar Sall, réagit à l’appel du maire de Dakar Soham Wardini, qui a demandé au président de la République, lors de l’ouverture du dialogue national, de faire libérer son prédécesseur. Babacar Thioye Bâ dit être surpris de la réaction de Macky Sall qui a évoqué, après tout ce qu’il a fait, la séparation des pouvoirs. 

« Ce sont des propos qui nous ont surpris dans la mesure où le président de la République, qui affirme que la procédure concernant l’affaire de la caisse d’avance est encore pendante devant la justice semble oublié que malgré ce caractère non définitif de la procédure, il a lui-même signé un décret portant révocation de Khalifa Sall de ses fonction de maire, il a fait saisir l’Assemblée nationale pour le déchoir de son mandat de député et en fin, il a poussé le Conseil constitutionnel à rejeter la candidature de Khalifa Ababacar Sall à l’élection présidentielle au motif que le rebat d’arrêt n’avait pas d’incidence sur la procédure judiciaire », déclare le conseiller politique de Khalifa Sall. 

« C’est dans ces conditions », poursuit Babacar Thioye Bâ sur la Rfm, « qu’aujourd’hui nous soyons surpris que le président de la République rejette la demande de libération qui a été formulée par les intervenants au motif que la procédure est pendante. C’est une déclaration qui nous surprend et qui, à mon sens, ne permet pas d’engager ce dialogue pour les meilleurs hospices ». 

À l’en croire, le dialogue qui a été lancé hier, mardi 28 mai, « part du mauvais pied dans la mesure où les propos du chef de l’Etat, sont des propos qui frisent la mauvaise volonté ».  

Aminata Diouf

Mercredi 29 Mai 2019 - 11:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter