Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Revue de presse du vendredi 22 décembre 2017 : « Le dossier de Karim Wade n’est pas une priorité dans le cadre du déplacement de l’émir du Qatar »



Revue de presse du vendredi 22 décembre 2017 : « Le dossier de Karim Wade n’est pas une priorité dans le cadre du déplacement de l’émir du Qatar »
La visite de l’émir du Qatar occupe une bonne place dans la presse du jour. ENQUETE parle de « mystère autour d’une visite-express ». Selon le journal le dirigeant qatari a quitté le Sénégal hier à l’insu de tout le monde pour Bamako, puis Ouaga. ENQUETE ajoute même si le mystère est entretenu sur cette visite, toujours est-il que le Sénégal et l’émirat semblent avoir tout remis à plat et amorcé un nouveau virage. La TRIBUNE pour sa part soutient que « les sénégalais attendent avec impatience le contenu du communiqué conjoint sanctionnant la rencontre entre Macky Sall et Sheikh Temin Bin Hamad Al-Thani sur ce que d’aucuns ont baptisé le protocole de Doha ». Dans SUDQUOTIDIEN, le journaliste analyste politique Yoro Dia pense que le dossier de Karim Wade n’est pas une priorité dans le cadre de ce déplacement de l’émir du Qatar.

A la UNE de DAKARTIMES un seul titre, une seule photo, celle de Mustapha Limam Chafi. Il est présenté dans le journal comme l’homme le plus influent de l’Afrique de l’Ouest. Toutes les portes des Palais africains lui sont ouvertes sauf celles de son pays, la Mauritanie dont le président le considère comme son principal ennemi. Celui qui est connu pour ses relations avec les leaders du terrorisme au Sénégal, est, selon le journal, un ami intime du président Macky Sall.

Dans son billet du jour, la TRIBUNE félicite les présidents Macky Sall et Erdogan. Le Sénégal et la Turquie ont initié un projet de résolution contre la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. L’initiative commune du Sénégal et de la Turquie a été largement plébiscitée hier à l’Assemblée générale des Nations-Unies par 128 pays malgré les menaces de Trump pour des sanctions financières sur les pays qui voteraient « oui ». 

Les révélations de Mimi Touré sur le recouvrement de 200 milliards dans le cadre de la traque des biens mal acquis plonge l’Etat dans des difficultés, nous dit l’OBS. Selon le journal ce sont les avocats de l’Etat qui s’invitent dans le débat pour demander d’être payés à hauteur de la somme que l’Etat a recouvré. Les avocats ajoutent que Mimi Touré parle en connaissance de cause et que si l’Etat ne dément pas ses propos c’est parce qu’elle dit vrai.

Parlons argent ailleurs avec le TEMOIN. Le journal informe qu’à partir du 1er janvier 2018, l’accès au crédit sera beaucoup plus difficile pour les clients particuliers et entreprises. C’est parce que de nouvelles règles prudentielles seront prises en compte pour mesurer le risque de crédit d’une façon plus pertinente en prenant en compte la qualité et la solvabilité de l’emprunteur. De nouvelles réglementations annoncées par la Bceao. Au niveau de cette Institution, WALFQUOTIDIEN parle « d’un malaise profond à la banque centrale ». Selon le journal, le gouvernement de la banque est taillé en pièces par les économistes de l’Union sur le débat sur le Franc Cfa. Et pour le journal c’est suffisant pour que certains fonctionnaires de l’institution alertent sur le « désastre » de la communication de l’institution que Tiémoko Meyliet Koné laisse faire de manière intrigante.

Argent, toujours argent mais cette fois-ci du faux. L’AS informe que le rappeur Baba Ndiaye alias Ngaaka Blindé a assumé devant les limiers du commissariat des Parcelles Assainies avoir commandé de faux billets à l’étudiant Khadim Thiam qui aussi reconnaît son forfait. C’était pour illustrer un clip qu’il mijotait pour la fin de l’année.

La police et la gendarmerie sont considérées par une étude de l’Ofnac comme les deux entités les plus touchées par la corruption. Le QUOTIDIEN qui en parle rapporte la position du ministre de l’Intérieur. Aly Ngouille Ndiaye soutient que le niveau de corruption dépasse ces deux corps et c’est à tous les niveaux ».

Le journal VOX POPULI annonce que le parking de stationnement de l’AIBD va devenir payant à partir du lundi 25 décembre. C’est un parking polyvalent qui permet d’accueillir simultanément 700 véhicules particuliers et 60 bus. Les tarifs varient entre 600 et 700 francs CFA selon le type de véhicule et la durée du stationnement. Parking géré par SENECARTOURS prestataire de LAS, la société de gestion de l’Aéroport. L’AIBD était aussi au menu du Secrétariat politique exécutif de l’Afp. Les partisans de Moustapha Niasse soutiennent dans WALFQUOTIDIEN que c’est une infrastructure stratégique et structurante qui doit-être une source de fierté pour tous les patriotes qui mettent en avant l’intérêt général. Pour l’Afp, « aucune œuvre humaine n’étant parfaite, il est possible de surmonter dans les meilleurs délais, les quelques dysfonctionnements ».

Au parti socialiste, VOX POPULI informe que ce n’est finalement pas en janvier que les dissidents du PS seront exclus mais demain à l’occasion du bureau politique qui a été convoqué.

A la UNE du SOLEIL, on parle de la célébration de la journée du tirailleur sénégalais. La 17ème édition c’était hier. Le journal rappelle que sur les 16 500 tirailleurs sénégalais engagés dans la confrontation dite « la Bataille du Chemin des Dames » plus de 7 000 sont tombés sur ce champ de bataille.

LIBERATION annonce les premiers procès pour terrorisme au Sénégal. Selon le journal, la Chambre criminelle de Dakar va se pencher à partir du 27 décembre sur des dossiers de terrorisme qui ont défrayé la chronique.

LES ECHOS informe que Cheikh Gadiaga est activement recherché par la Section de recherches de la gendarmerie. Selon le journal Gadiaga qui ne sait ni lire ni écrire en français a créé un site internet « senegalinfo.net » et passe tout son temps à insulter les autorités. Sur la liste de ses victimes, le journal cite : le ministre Amadou Bâ, le DG des ADS Papa Maël Diop, le directeur des domaines Mamour Diallo, l’ancien DG du Port Cheikh Kanté…

Terminons avec un vrai journaliste Samba Laobé Dieng. DIRECT INFO comme tous les journaux parle de son décès. A la retraite et âgé de 67 ans l’ancien rédacteur en chef de la RTS est décédé hier.
 
 


Vendredi 22 Décembre 2017 - 11:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter