Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Rwanda: libération prochaine annoncée de Victoire Ingabire et Kizito Mihigo


Plus de 2000 prisonniers bientôt libérés au Rwanda. Le gouvernement l'a annoncé vendredi soir sur le réseau social Twitter. Le président Paul Kagame a décidé la libération anticipée de 2140 personnes qui, selon le communiqué, auraient demandé pardon. Parmi elles, Victoire Ingabire, présidente du parti d'opposition FDU, les Forces démocratiques unies du Rwanda, et le chanteur Kizito Mihigo. Eugène Ndahayo, ancien vice-président des FDU aux côtés de Victoire Ingabire, se réjouit de cette nouvelle, sans se faire d'illusions sur les intentions du gouvernement rwandais.



 

« C’est une très bonne nouvelle, mais je pense qu’il faut aussi bien analyser le communiqué de Kigali, comme il est présenté, on dit que Madame Victoire Ingabiré et Kizito Mihigo ont demandé pardon.

Les Rwandais, même ceux qui suivent la politique rwandaise, savent bien ce que ça veut dire. Ça peut être sous pression, dans les méthodes de Kigali, il y a toujours un piège, nous explique Eugène Ndahayo, ancien vice-président des FDU.



Donc, il faut savoir réellement ce qui a motivé le président Kagamé. Il y avait la pression sur les réseaux sociaux, beaucoup d’activistes qui demandaient cette libération, mais il ne faut pas oublier non plus que nous sommes dans un contexte d’élections au niveau de l’Organisation internationale de la Francophonie et que (la candidature de) Madame Mushikiwabo, l’actuelle ministre des Affaires étrangères, a été présentée et que cette candidature est contestée à cause de la question des droits de l’Homme au Rwanda ».

Victoire Ingabire la présidente des FDU, est en prison depuis 2010. Elle avait été arrêtée peu de temps après son retour au Rwanda alors qu'elle était candidate contre Paul Kagame. Elle a été condamnée à quinze ans de prison pour « minimisation du génocide ». Avec Rfi.fr


Samedi 15 Septembre 2018 - 11:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter