Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM





PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)









Scénario raté d’une transition politique au Mali : Et si GMT était désigné Président !!!


Rédigé le Lundi 18 Juin 2012 à 15:54 | Lu 1762 fois | 0 commentaire(s)


Comme votre journal l’avait toujours prédit puisque l’ex régime se croyait invisible, voire inamovible, ce qui devait arriver, est arrivé dans la matinée du 21 mars dernier et qui s’est transformé en vrai putsch au petit matin du 22 mars 2012. La suite, est que des militaires patriotes soucieux de l’avenir du Mali, ont décidé de nous éviter d’un chaos en mettant fin à dix années de règne d’un Général en « carton » et ses affidés sans moral, ni dignité après avoir mis le pays dans un piteux état couvert par une pseudo démocratie. Le nom de l’ancien Président, Général Moussa Traoré, chassé du pouvoir dans un bain de sang que ses bourreaux pouvaient pourtant éviter, est régulièrement cité dans bien de salons de la capitale malienne. Et pour cause !


Scénario raté d’une transition politique au Mali : Et si GMT était désigné Président !!!
Pour beaucoup d’analystes et observateurs, GMT jouit de nos jours, une forte sympathie et admiration de la part de nos compatriotes qui ont compris après vingt et un ans de gestion dite « démocratique », le pays a reculé dans bien de domaines. Mieux, même au plan militaire en deux décennies de gestion par ces prétendus démocrates, l’armée a été dépecée de façon cynique.  A en croire nos sources, dès la prise de pouvoir dans le sang au coir du 26 mars 1991, la première opération du duo ATT/AOK, était de débarrasser l’armée des hommes de valeur qui connaissent le fonctionnement. maliweb.net.  Ensuite, le matériel légué par le régime de l’UDPM, a été délibérément laissé en rade. maliweb.net.  Mieux, aucune commande d’armes et de pièces de rechanges n’a été effectuée sous AOK et encore moins sous ATT, un « Général » de son état, insistent nos sources. Le résultat final a été que l’Armée était obligée de replier depuis le 17 janvier date de commencement des attaques des bandits armés appuyés par leurs mentors depuis el Continent et en dehors. Pourtant, la CEDEAO et l’UA étaient là, bouche cousue. N’en parlons pas de l’ONU, ce machin des super puissances. La politique de deux poids, deux mesures crève els yeux.

L’arrivée du CNRDRE…

Chez le citoyen lambda, ils s’appellent les enfants bénis de Dieu et du peuple pour avoir libéré le Mali d’une bande sangsues. Mieux, l’espoir était là. Le premier discours du Chef de la junte, Capitaine Amadou Haya Sanogo au cours du quel dans le studio de l’ORTM, notre reporter était le seul journaliste à être témoin, a été de « redresser la démocratie et restaurer l’autorité de l’état ». Les mots étaient lâchés. Il fallait joindre l’acte à la parole. C’est ce que le CNRDRE tentera de faire.

GMT comme Président de la transition…

Pour bon nombre de compatriotes que nous avons interrogé, la junte après mûre réflexion devait nommer GMT comme Président de la transition car, il est l’homme idéal pour avoir été victime d’une conspiration qui de nos jours, a permis aux maliens de le comprendre et de l’aduler. Une situation que les fameux démocrates ont tenté d’éviter, voir effacer, en vain.

Pour beaucoup de nos interlocuteurs, la désignation du Général Moussa Traoré comme Président de la transition permettra : « - primo à réconcilier les maliens dans leur ensemble et la vérité sur sa destitution sera sue et les pardons des uns et des autres sera inéluctable sans esprit revanchard ; secundo ; ayant un carnet d’adresse assez étoffé, GMT permettra à notre pays de renouer avec la coopération internationale. Mieux, bon croyant, cet homme d’état qui vient de prendre son bâton de pèlerin pour aller en Occident (Russie),ensuite en Chine et bien d’autres pays, veut prouver une fois de plus son patriotisme et son amour inébranlable pour le Mali qui lui a tout donné et qu’il ne veut pas voir sombrer de son vivant. Lui, est un patriote par des actes et n’a pas détruit le pays comme nos démocrates l’ont fait», expliquent nos interlocuteurs. Dans les milieux religieux, l’évocation du nom de GMT, déclenche le débat sur l’homme et sur tout ce qu’il a fait pour le Mali. « Bien entendu, il a commis des erreurs qu’à cela ne tienne, il n’en a pas commis autant plus que ceux qui l’ont remplacé, plus de vingt ans aujourd’hui. Le bilan est hallucinant », martèle, un Imam d’une mosquée la rive droite.

Le CNRDRE et les forces vives doivent se ressaisir

Pour bon nombre de nos compatriotes, le CNRDRE et els forces vives doivent se ressaisir pendant qu’il est temps. Et pour cause, ils doivent mettre et toujours le Mali avant leurs intérêts partisans. Pour Ousmane Traoré, Ingénieur à la retraite : « Je suis perturbé et n’arrive aps à comprendre du fait que la classe politique et les forces vives n’arrivent pas à conjuguer avec l’armée pour nous sortir de la crise ? Pour moi, s’ils essayaient de comprendre la junte, s’entendre, le Mali s’en sortira grandi. Mais, dès le départ de la mutinerie qui est partie de Kati, les soldats dans leur entendement voulaient voir el Président d’alors pour lui dire leur ras-le-bol des comportements de leurs Officiers. Mais malheureusement pour le régime, des caciques ont pris cela mal et ont tenté de les arrêter. Ce qui a précipité la déstabilisation du régime. Au départ, ce n’était pas un putsch, mais une mutinerie ».

A voir de près, cette analyse démontre que nos politiques, en tout cas ceux qui « mangeaient » à la table du Monarque de Koulouba, n’avaient rien compris des intentions des militaires, qu’importe leur âge  car, c’est Dieu qui donne le pouvoir. « Et surtout ne pas tenter de mépriser une situation voulue par Dieu », conseille un marabout au Quartier -Mali.

« En tout cas, les gesticulations des prédateurs pour la plupart ayant élu domicile à l’étranger et essayent de déstabiliser le pays, ne serviront à rien car le Mali restera debout », a averti un jeune cadre d’une formation politique qui supporte l’ex junte.
« Enfin, désigner GMT, Président de la transition ne pourra qu’apporter un plus à la cohésion du Mali, voir unir les Maliens », a laissé entendre un Souleymane Diamouténé, cadre administratif et membre d’une formation politique de la place.
Le débat est donc lancé.

En attendant, GMT a poursuit ses consultations en vue de doter l’armée nationale de moyens conséquents pour laver l’affront qui nous a été infligé.
 

source: Mali Demain




div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019 | Foot | Autres Sports