Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM





PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)







Scrutin Présidentiel 2012 : La mission d’observation du RESOSIT dresse un bilan mitigé


Rédigé le Mardi 28 Février 2012 à 21:09 | Lu 599 commentaire(s)


La mission d’observation du Réseau des Observateurs Citoyens (RESOCIT) a fini de faire son bilan du premier tour du scrutin présidentiel 2012. Une élection dans laquelle la mission d’observation a constaté des réussites mais aussi des dysfonctionnements.


Scrutin Présidentiel 2012 : La mission d’observation du RESOSIT dresse un bilan mitigé
Le déroulement du vote a été satisfaisant dans l’ensemble, selon le RESOCIT qui a mis sur pied 2002 observateurs et moniteurs et 50 journalistes sur toute l’étendue du territoire national dans des bureaux de vote des 45 départements. Un bilan satisfaisant du premier tour du scrutin qui s’explique par bon nombre de motifs. La transparence du scrutin, la réactivité de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA), l’évolution de l’organisation du scrutin ont été saluées par la mission d’observation.
 
Les observateurs ont jugé « crédible » le fichier électoral, magnifié la présence massive des médias, mais aussi des électeurs en général et des femmes en particulier. Par ailleurs, « l’Etat semble respecter son engagement pour cette élection », a laissé entendre l’ancien secrétaire général de la CENA, Amadou Ciré Sall, par ailleurs dirigeant du réseau.
 
Cependant à côté de cette satisfaction, se dressent des dysfonctionnements dans le processus du vote. En effet, même si cela n’a pas réellement impacté sur la bonne tenue du scrutin, des manquements ont été constatés par les observateurs. Le déficit de confiance vis-à-vis du Conseil Constitutionnel qui a suscité la méfiance de la plupart des acteurs politiques et l’absence de dialogue sont très déplorés par le RESOCIT qui a également souligné les difficultés dans le retrait des cartes d’électeurs qui auraient impacter sur le taux de vote. Les tentatives de fraude et de corruption, ainsi que l’absence de représentants dans certains bureaux de vote sont également décriées.
 
La mission d’observation en dehors du constat, a tenu à faire un certain nombre de recommandations. Le retrait des cartes pour le second tour, la formation des gestionnaires des bureaux de vote et le rétablissement du dialogue entre politiques pour rétablir la confiance sont entre autres les exhortations du RESOCIT.




Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019 | Foot | Autres Sports