Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sénégal : Le projet de LFR 2022 arrêté 5 556,7 milliards F CFA, soit une hausse de 357,7 milliards F CFA

L’Assemblée nationale a adopté, ce vendredi 20 mai 2022, la loi de finance rectificative 2022. Le projet de loi de finances rectificative (LFR)) pour l'année 2022 est arrêté à la somme de 5 556,7 milliards F CFA, soit une hausse de 357,7 milliards F CFA.



Compte tenu du décès du secrétaire générale de l’assemblée nationale, Marie Joséphine Diallo, les députés des groupes parlementaires, inscrits comme non-inscrits ont adopté, à l'unanimité, et sans aucune objection majeure le projet de loi n°07/2022 portant loi de finances rectificative pour l'année 2022. Le projet de loi de finances rectificative pour l'année 2022 est arrêté à la somme de 5 556,7 milliards F CFA, soit une hausse de 357,7 milliards F CFA.

Cette hausse s’explique par la subvention à l’énergie pour soutenir le pouvoir d’achat des ménages et de l’ensemble des engagements financiers souscrits par le Gouvernement dans le cadre d’une part, des accords conclus avec les partenaires sociaux en l’occurrence les syndicats d’enseignants, de santé, et, d’autre part, des Forces de défense et de Sécurité et autres agents de l’Administration afin d’introduire plus d’équité dans le système de rémunération.
 
 La LFR est articulée autour de quatre catégories de dépenses. Il s'agit des salaires qui vont augmenter de 120 milliards F CFA, pour cette année. Il y a aussi la subvention à l'énergie, pour un montant de 150 milliards FCFA qui viendra s'ajouter aux 150 milliards déjà prévus, soit au total 300 milliards FCFA pour la subvention à l'énergie.

Par ailleurs, un montant de 73,5 milliards F CFA est dédié aux questions de sécurité et un montant de 157 milliards F CFA en soutien au prix des denrées de première nécessité.

Concernant la souveraineté alimentaire, le ministre des Finances et du Budget a rappelé qu'elle « fait partie des fondements mêmes du PSE et a été exacerbée par la pandémie ainsi que la crise en Ukraine. Pour l'essentiel, il dira qu'il s'agit du riz et de certaines autres céréales, mais surtout du sucre ».

60 à 70 milliards de FCFA pour le financement de la campagne de production agricole

Il a également indiqué que pour cette année, le Chef de l'État a porté « le financement de la campagne de production agricole de 60 à 70 milliards de FCFA. De plus, pour la première fois, une subvention a été consacrée au riz paddy, afin d'encourager les Sénégalais producteurs de riz local ».
 
Au total, le ministre des Finances dira que, dans le cadre du présent projet de LFR, les dépenses budgétaires nouvelles atteindront un montant de 343,5 milliards F CFA.

Par ailleurs, Abdoulaye Daouda Diallo a informé que, conformément aux instructions du Président de la République, les ressources sont destinées également à prendre en charge des dépenses prioritaires, telles que la poursuite des travaux du Projet de Développement Inclusif et Durable de l'Agro-Business au Sénégal (PDIDAS), la prise en charge des impactés de la gare de Petersen par le projet BRT, la mise en oeuvre des projets de dessalement de l'eau de mer et de KMS3, le financement complémentaire du FERA, le financement complémentaire pour l'organisation des élections, la prise en charge du financement des espaces services, dans le cadre du programme Emploi des jeunes, l'achèvement des travaux des universités Amadou Moctar MBOW, Assane SECK de Ziguinchor et El Hadj Ibrahima NIASSE du Sine Saloum, le complément de financement du fonctionnement des Universités et des œuvres universitaires.
 
 

Moussa Ndongo

Vendredi 20 Mai 2022 - 21:48


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter