Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sénégal-Projet de loi sur la Vice-présidence : «Wade n’a pas abandonné son projet de succession»

Le secrétaire général du Mouvement pour la réforme et le développement social (MRDS) s’oppose au projet de nomination d’une Vice-présidente. Ce projet du président de la République est «inconstitutionnel» selon Imam Mbaye Niang. Evoquant l’article 3 du projet, il indique que c’est tout simplement une façon de renforcer son fils et ministre Karim Wade afin de lui laisser la présidence.



Imam Mbaye Ndiaye (Photo:xalimasn.com)
Imam Mbaye Ndiaye (Photo:xalimasn.com)
Le secrétaire général du Mouvement pour la réforme et le développement social (MRDS), Imam Mbaye Niang, n’y va pas du dos de la cuillère pour dénoncer le projet de loi pour la nomination d’une Vice-présidente. Il rappelle que la Constitution du Sénégal bannit toute interdiction se fondant sur le sexe, la religion, l’appartenance ethnique et régionale. Ce qui l’amène à dire que c’est «un projet inconstitutionnel». Le député à l’Assemblée nationale se veut catégorique. «Si le projet est voté, promulgué nous allons l’attaquer pour que la loi soit annulée» fait-il savoir sans ambages.

Dans l’article 3 du projet il est dit que le président de la République a la possibilité de déléguer ses pouvoirs au Vice-président, au Premier ministre et à certains membres du gouvernement, notamment aux ministres selon l’iman. Ce qui, d’après lui, fait penser que le président de la République n’a pas abandonné son projet de succession. Il a l’intention de renforcer les pouvoirs de son fils Karim Wade, ministre d’Etat, ministre de la Coopération internationale, de l’Aménagement du territoire, des Transports aériens et des Infrastructures jusqu’au niveau qui lui permettra peut être de se retirer et de lui laisser la présidence de la République soutient-t-il.

Selon Imam Mbaye Niang, en plus de cette volonté de se faire succéder par son fils, le président de la République Abdoulaye Wade «transgresse de façon flagrante le principe de la séparation des pouvoirs». Chaque fois que le président de la République envoie un projet à l’Assemblée nationale il convoque les députés libéraux pour leur donner des instructions de voter pour le projet souligne-t-il.


Awa DIEDHIOU

Lundi 11 Mai 2009 - 10:53


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par thierno le 17/05/2009 11:02
Le projet de sur la vice presidence voté a l assemblé nationale est un insulte pour tout senegalais comme tout depute et ministre

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter