Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM








PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité





Silence radio au QG des Thiantacounes, Béthio tarde à se prononcer

Le marabout Cheikh Béthio Thioune avait crié et promis sur tous les toits de réélire Wade par le vote de ses talibés. Mais le résultat partiel des urnes vient de prouver que le phénomène des « Ndigueul » (Consigne de vote, en Wolof) n’est plus d’actualité. Aussi, depuis la victoire de Macky Sall, tarde-t-il à se prononcer. Cependant, ses talibés accusent les libéraux et affirment que le Cheikh ne tardera pas à édifier le peuple sur les raisons de la défaite de Wade.


Silence radio au QG des Thiantacounes, Béthio tarde à se prononcer
Cheikh Béthio Thioune a grandement joué sa partition dans la campagne du second tour. C’est lui qui avait défié les lois en vigueur sur le port d’arme blanche en public. Bethio avait ordonné à ses talibés de porter des gourdins pour riposter à tout moment des provocations.   Le marabout était déterminé à faire de son rêve une réalité. Il s’agissait, en effet, de réélire le président Wade, par le biais de ses talibés qui se comptent, selon lui, par millions. Mais hélas, le rêve de toute une famille, à savoir le Cheikh et ses disciples, est tombé à l’eau, selon le site Rewmi.com.

Lundi, dans les alentours de son fief, à Mermoz route de Ouakam, c’était le calme plat, la maison hermétiquement fermée et aucun accès autorisé aux visiteurs, encore, moins à la presse. « Le Cheikh fera sa déclaration et expliquera les raisons de la défaite de son candidat qui a vite capitulé en félicitant son adversaire », nous dit un homme qui porte son effigie au cou et vêtu du caftan bleu, assortie d’un dessous de boubou du même tissu de couleur blanche. En tout cas, le Cheikh avait bonne mine, pendant la campagne, cité par le même site.

Les grandes foules qu’il ne cessait de drainer partout où il tenait ses meeting de soutien au président Wade, inquiétaient l’autre camp. Certains sont allés même jusqu’à dire que les tendances pouvaient être renversées. 

Cependant, pour les talibés rencontrés dans la rue, rien n’est encore fini, les résultats définitifs n’étant pas encore prononcés. Orgueilleuse attitude, si l’on sait que Me Wade, lui-même, a félicité, au téléphone, Macky Sall. « Il voulait juste éviter la violence des apéristes qui jubilaient déjà », affirme, Youssou Fall, un disciple. D’autres, par contre, indexent les libéraux. « Beaucoup de libéraux ont voté pour Macky, au détriment de Wade. Seuls, les disciples de Béthio ont voté pour le candidat du Fal », s’offusque Ibou, cité par le même site. 



Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019