Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sommet de l'Apec: Obama veut rassurer les partenaires des Etats-Unis

Le sommet de l’Apec, la coopération économique pour l'Asie-Pacifique, qui a débuté à Lima vendredi 18 novembre, revêt une importance particulière suite à l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis. Parmi les grands dirigeants attendus, le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Mais c’est surtout Barack Obama qui risque d’accaparer la parole. Le président sortant va chercher à rassurer des partenaires avant l’arrivée à la Maison Blanche d’un président qui souhaite renégocier les accords de libre-échange.



C'est un sommet sur lequel plane l'ombre de Donald Trump et c'est également la dernière étape de la tournée d'adieu de Barack Obama. Le président américain va devoir tenter l'impossible. A savoir chercher à rassurer des chefs d'Etat - 24 au total - qui s'interrogent sur la future présidence de Donald Trump. Le milliardaire américain n'a eu de cesse de dénoncer les traités de libre-échange signés par les administrations précédentes.
 
Le TPP, le partenariat transpacifique, en fait partie. Un accord sur ce TPP avait été trouvé en 2015. Il implique 12 pays dont l'Australie, le Canada, le Japon, la Malaisie, le Mexique ou encore le Chili, en plus des Etats-Unis. Il n'a pas été encore ratifié par les législateurs américains et selon de nombreux spécialistes il risque de ne jamais entrer en vigueur. Rassurer ces partenaires s’annonce donc plutôt compliqué pour Barack Obama.
 
Autre dossier qui pourrait faire couler beaucoup d'encre : l'accord sur la lutte contre le réchauffement climatique. Barack Obama devrait en discuter avec son homologue chinois, alors que Donald Trump estime que cette question est un canular inventé de toutes pièces.
 
Enfin, dernière rencontre bilatérale prévue pour le président sortant américain, celle avec Vladimir Poutine. Les divergences sont nombreuses entre les deux chefs d'Etat et la vision des relations entre ces deux pays est totalement opposée entre Barack Obama et Donald Trump.

RFI.FR

Samedi 19 Novembre 2016 - 06:39