Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sortie d'Ousmane Sonko sur l'affaire des 94 milliards: Moustapha Diakhaté parle d'une « nouvelle stratégie victimaire de l'accusateur »



Sortie d'Ousmane Sonko sur l'affaire des 94 milliards: Moustapha Diakhaté parle d'une « nouvelle stratégie victimaire de l'accusateur »
L’ancien directeur de Cabinet du chef de l’Etat, Moustapha Diakhaté multiplie ses sorties depuis sa réconciliation avec celui-ci. Après la réponse apportée à la sociologue Fatou Sow Sarr lui signifiant que la mouvance présidentielle n’a jamais eu de volonté pour liquider Sonko, il revient cette fois-ci sur l‘affaire des 94 milliards de F Cfa et la sortie, dimanche, du leader de Pastef Les Patriotes. L’ancien parlementaire parle d’une « nouvelle stratégie victimaire de l'accusateur ». 
 
« Affaire des 94 milliards ou la nouvelle stratégie victimaire de l'accusateur: une inconduite malsaine de Monsieur Ousmane SONKO

L’affaire des 94 milliards du TF1451/R, ne concerne pas l’APR encore moins la Coalition BBY. C’est une fuite en avant, voire une tentative malsaine de politisation de cette affaire en essayant d’y impliquer l’entourage du Président de la République et de la majorité présidentielle.

Cette affaire oppose le citoyen Monsieur Mamour DIALLO, anciennement Directeur des Domaines, et Monsieur Ousmane SONKO qui avait saisi pour dénonciation, il y’a longtemps, le Procureur, l’IGE et l’Ofnac avant de porter plainte récemment devant un juge d’instruction pour détournement de 94 milliards.

L’heure de vérité est arrivée et ce sera l’occasion pour Monsieur SONKO d’apporter les preuves de ses accusations et d’indiquer, cette fois-ci, la banque où est déposé le pactole dérobé aux contribuables Sénégalais.

C’est tristement faire preuve de mauvaise foi que de considérer, la plénière du 11 octobre 2019 comme une instruction à charge contre l’accusateur Monsieur Sonko alors qu’il ne s’agit, en fait, que d’une activité de restitution de l’enquête parlementaire sur les 94 milliards détournés.

L'Assemblée nationale n'est pas un tribunal. Elle n'a aucune compétence pour liquider un citoyen»

Ce que le Sénégal attend de Monsieur SONKO c’est des preuves irréfutables lorsqu’il fera face à Mamour DIALLO devant les tribunaux et non de se retrancher derrière une stratégie victimaire du complot « pour l’empêcher de se présenter à des élections. »

Le fait d’être « l’une des rares formations politiques qui refuse la compromission. » est une raison supplémentaire pour Monsieur Sonko d’apporter les preuves du détournement allégué de 94 milliards aux dépens de ses compatriotes. Ce ne sera pas « une perte de temps » pour lui mais l’occasion de prouver la culpabilité de Mamour DIALLO et de rendre service au Peuple Sénégalais, a-t-il écrit sur sa page Facebook.


Aminata Diouf

Lundi 7 Octobre 2019 - 16:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter