Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Suppression du second tour : Niasse prêt à des "résistances populaires"

Individuellement les partis de l’opposition sénégalaise ont rejeté toute volonté ou initiative tendant à supprimer le deuxième tour de la présidentielle. Ils avertissent et semblent être prêts à tout pour barrer la route au président Abdoulaye Wade et les libéraux. L’Alliance des Forces de Progrès (AFP) s’est jointe à ce front du refus tout en mettant elle aussi le régime en garde.



Suppression du second tour : Niasse prêt à des "résistances populaires"
«La rumeur savamment distillée au sujet de la suppression du second tour de l’élection présidentielle n’est que l’expression caricaturale de l’état d’esprit de dictateurs aux pieds d’argile», ont déclaré les responsables de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) lors de leur réunion de bureau politique ce lundi. S’adressant aux libéraux avec à leur tête le chef de l’Etat, ils ont indiqué : «inquiets de leur sort en fin de règne et soucieux de préserver leurs arrières après dix ans d’affairisme effréné, ceux qui ont mis à genou l’économie nationale et anémié le Trésor public perdent de plus en plus leur lucidité, à l’image des piètres aventuriers du XXe siècle qui ont tous fini, à quelques rares exception près, par rendre compte de leurs ignobles forfaitures à leurs peuples qui, dos au mur, brisent les chaines intolérables de l’esclavage civique et politique des temps modernes».

Les camarades de Moustapha Niasse ont tenu à prévenir : «si les apprentis sorciers franchissent le Rubicon en supprimant le second tour de la présidentielle avec leur majorité factice et illégitime, le bureau politique les tient pour responsables de la déstabilisation de notre pays et de tous les drames qui en découleraient». Le Bureau politique de l’AFP leur lance un avertissement solennel, en les engageant à ne pas se méprendre sur sa détermination ainsi que celle des responsables et militants du Parti à la base, à participer activement, à tous les niveaux, à l’animation des foyers de résistance populaire. «En un mot comme en mille, l’idée de supprimer le second tour est inacceptable et rien ne sera négligé pour lui barrer la route», mettent-ils en garde.

L’AFP s’incline de nouveau devant la mémoire des victimes et ré-exprime sa solidarité aux familles des disparus. «Le devoir de mémoire s’impose d’autant plus que Me Wade et son régime s’emploient à éteindre la flamme du souvenir qui, tel l’œil de Caïn, leur rappelle leur responsabilité dans la disparition de quelque 2000 âmes dans des conditions atroces et sans aucune forme d’assistance de l’Etat et de ses dirigeants, dans la nuit du 26 septembre 2002 au milieu de l’océan Atlantique», a-t-elle souligné.

Pape Modou Lo

Mardi 29 Septembre 2009 - 09:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter