Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Suppression du second tour : les leaders théorisent, les femmes de Benno passent à l’action

Les femmes de la Coalition Bennoo Siggil Senegaal ont pris les devants pour dire non à la suppression du second tour au Sénégal. Elles se sont réunies ce lundi pour réfléchir sur le plan d’action à mettre en place pour contrer cette volonté de certains libéraux au pouvoir.



Suppression du second tour : les leaders théorisent, les femmes de Benno passent à l’action
Contrairement aux leaders de Bennoo Siggil Senegaal qui ne font que menace, les femmes de cette coalition ont décidé de passer à l’action. Elles veulent ainsi dissuader les éléments du Parti Démocratique Sénégal (PDS) et des députés qui portent le projet de suppression du second tour de la présidentielle de 2012.Les femmes de Bennoo Siggil Senegaal ont mis en place un plan d’action.

«Ce n’est pas la suppression du second tour qui intéresse les sénégalais. Ce qui les intéresse encore une fois, ce n’est ni la suppression de leur éventuel tour de la présidentielle, ce n’est pas non plus la suppression monarchique à la tête du pouvoir», a déclaré la présidente du Mouvement des femmes de la Ligue Démocratique (LD), par ailleurs, porte-parole des femmes de Bennoo, Khoudia Mbaye. Selon elle, «ce qui intéresse les sénégalais, c’est comment sortir de la misère, comment sortir de l’eau pour les populations des zones inondées et comment sortir de l’obscurité».

Khoudia Mbaye a précisé que «ce qui intéresse les sénégalais, c’est comment faire face à la rentrée scolaire imminente avec des enfants dont on ne sait pas trop s’ils vont être orientés, s’ils vont trouver une école, s’ils ne vont pas trouver les moyens de les prendre en charge».

Les femmes de Bennoo Siggil Senegaal ont estimé que «l’ensemble de ces maux des populations sont donc plus d’actualité que la suppression du second tour». A cet effet, elles ont «décidé de mettre un plan d’action pour contraindre Abdoulaye Wade à répondre à ces interpellations du peuple ou alors à se démettre ou alors à être renvoyer tout simplement parce qu’il n’aura pas tellement le choix».

Fatou Ndour

Mercredi 30 Septembre 2009 - 19:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter