Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Syrie: au-delà des vies humaines, la perte d'un patrimoine unique

En Syrie, le conflit ne fait pas que des victimes humaines. Le patrimoine de l'humanité est lui aussi frappé de plein fouet par la guerre.



La Grande Mosquée d'Alep, photographiée fin 2012. AFP PHOTO/Tauseef MUSTAFA
La Grande Mosquée d'Alep, photographiée fin 2012. AFP PHOTO/Tauseef MUSTAFA

En trois ans de guerre en Syrie, près de 300 sites d'une valeur inestimable pour l'humanité ont été détruits, endommagés ou pillés . L'ONU est formelle : images satellitaires à l'appui, l'organisation assure que des mosquées, des églises et des châteaux du temps des croisés ont été mis à sac par tous les belligérants, que ce soit le régime, les rebelles, les jihadistes et même les civils.

Einar Bjorgo dirige le programme pour les applications satellitaires aux Nations unies. « Au niveau des sites que nous avons classés " détruits ", on a 24 lieux, relate-t-il. Par contre, on en a aussi classifié 104 comme " fortement endommagés ", 85 comme " endommagés modérément " peut-on dire, et 67 " légèrement endommagés ". Nous avons trouvé des dégâts dans 290 différents lieux. »

Parmi les 18 zones du pays concernées, six sont inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco : les vieilles villes d'Alep au nord, de Bosra au sud et de Damas au centre, les Villes mortes du nord, le Krak des Chevaliers au centre, et Palmyre dans l’est de la Syrie. Les images satellitaires montrent de manière irréfutable les ravages sur quatre sites.


Rfi.fr

Mercredi 24 Décembre 2014 - 12:00